L’anesthésiste de la maternité d’Orthez placée en détention provisoire

C’est un accouchement qui s’est dramatiquement terminé à la maternité d’Orthez, dans les Pyrénées-Atlantique. Une jeune femme de 28 ans s’était présentée vendredi 26 septembre pour accoucher. Son bébé était trop gros, et la naissance par césarienne a alors été envisagée.

Mais au cours de la soirée, la jeune femme a fait un arrêt cardio-respiratoire pendant son anesthésie, et est tombée ensuite dans le coma. Son enfant est né sans problèmes, mais la jeune maman est décédée mardi matin, après avoir été transférée à l’hôpital de Pau.

Bébé

Aujourd’hui, le médecin-anesthésiste qui s’est occupée de la jeune femme a été mise en examen pour homicide involontaire aggravé et placée en détention provisoire. Le procureur de la République de Pau, Jean-Christophe Muller, a indiqué cet après-midi à la presse que la professionnelle de santé « n’était pas dans son état normal au moment de l’intervention ».

L’anesthésiste était sous l’emprise de l’alcool au moment de l’accouchement

Lors de son interpellation mardi, l’anesthésiste de 45 ans présentait un taux d’alcoolémie très élevé, avec environ 2 grammes d’alcool par litre de sang. Elle a été placée en cellule de dégrisement, et a ensuite pu être interrogée par la police.

Le médecin aurait expliqué être atteinte de dépression et aurait reconnu sa dépendance à l’alcool. Le parquet de Pau évoque, quant à lui, un « problème d’alcool pathologique« . Au vu des chefs d’accusation, l’anesthésiste risque 5 ans d’emprisonnement.

L’Agence régionale de santé a lancé une enquête afin de « vérifier les conditions de sécurité de l’activité d’anesthésie« , mais déjà procédé à la fermeture définitive de la maternité d’Orthez, qui se trouvait en sursis depuis longtemps, faute d’un nombre suffisant de gynécologues-obstétriciens et d’actes pratiqués.

Partager >>