Astier dévoile la bande-annonce d’Astérix et le Domaine des Dieux

Alexandre Astier, maître d’oeuvre de la série Kaamelott, s’est tourné vers une nouvelle aventure en partageant les manettes d’un nouveau film d’Astérix avec Louis Clichy. Gérard Depardieu revient-il en Obélix ? Non, car il ne s’agit pas d’une version live mais de la première déclinaison du personnage en animation 3D.

Pour cet opus qui sortira le 26 novembre, Astier et Clichy ont choisi d’adapter l’album Le Domaine des Dieux, qui met la poignée d’irréductibles aux prises avec la construction d’un complexe touristique aux abords de leur village.

Succomberont-ils aux attraits de la société de consommation romaine ? Les thèmes abordés dans l’album de Goscinny et Uderzo trouvent toujours un écho dans le monde de 2014.

Les tribulations du petit Gaulois et de son ami livreur de menhirs ont été portées à l’écran dès 1968, et pas moins de sept dessins animés ont vu le jour jusqu’en 2006 : Astérix le Gaulois, Astérix et Cléopâtre, Les douze travaux d’Astérix (le seul à ne pas être basé sur les albums existants), Astérix et la surprise de César, Astérix chez les Bretons, Astérix et le coup du menhir, Astérix et les Indiens et Astérix et les Vikings.

On note que depuis 1968, le personnage a toujours la voix de Roger Carel, célèbre doubleur français auquel les réalisateurs ont à nouveau fait appel.

Il sera entouré de Lorant Deutsch, Laurent Laffitte, Elie Semoun, François Morel, Florence Foresti, Alain Chabat, ainsi que d’Alexandre Astier et son père Lionnel, qui jouait Léodagan, le beau-père d’Arthur, dans Kaamelott.

Outre ses aventures animées, Astérix a fait l’objet de quatre films où il est fait de chair et d’os : il a eu les traits de Christian Clavier dans Astérix et Obélix contre César en 1999, et dans Mission Cléopâtre en 2002, puis de Clovis Cornillac dans Astérix aux Jeux Olympiques, et enfin d’Edouard Baer dans Astérix et Obélix au Service de sa Majesté.

Dans les quatre films, Obélix était joué par Gérard Depardieu.

Partager >>