Reprise du procès Pistorius

Il y a un mois l’athlète paralympique Oscar Pistorius a été reconnu coupable d’ « homicide involontaire » pour le meurtre de sa compagne, le mannequin Reeva Steekamp.

Aujourd’hui le procès reprend afin de fixer la peine encourue pour son acte.

Le champion paralympique sud-africain est resté huit jours en détention au commissariat de Pretoria en 2013, avant d’être placé en liberté sous caution.

C’est à Pretoria toujours que le procès a eu lieu, et qu’il continue. Les témoins se sont succédés jusque-là pour influencer la décision du juge Thokozile Masipa.

Ils vont à nouveau témoigner afin de peser sur la sanction définitive.

Cependant la juge pourrait décider de mettre sa décision en délibéré pour ne pas se prononcer immédiatement.

Le verdict de septembre dernier, parlant d’imprudence et non de meurtre, a étonné l’entourage judiciaire du juge Masipa.

Le juge a décrété qu’en l’absence d’une démonstration dévoilant l’intention de nuire à la vie de Reeva Steekamp, le témoignage du sportif indiquant qu’il avait tiré, par erreur, au travers de la porte des toilettes pour intercepter un cambrioleur, est jugé recevable.

La juge a pourtant indiqué qu’elle trouvait Oscar Pistorius peu sincère et trop réfléchi sur les réponses qu’il donnait lors du procès.

Plusieurs peines sont envisagées : incarcération, prison avec sursis, amende, voire pas du tout de prison.

Le code pénal ne prévoyant aucune peine automatique dans le cas d’un homicide involontaire, et Oscar Pistorius ayant exprimé de lourds remords lors du premier procès, il pourrait tout à fait être considéré comme non-dangereux pour autrui et être libre.

On ne sait pas encore si la famille de la victime sera entendue avant l’annonce de la peine, comme le veut la pratique.

Depuis le début de l’affaire, les médias se sont emparés de l’histoire et retransmettent le procès à la télévision.

Partager >>