Isabelle Balkany entendue au sujet de l’emploi fictif d’un magnétiseur

Hier, Isabelle Balkany a été placée en garde à vue afin d’être entendue par la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE). Elle a été relâchée quelques heures plus tard, sans être mise en examen.

Il s’agissait pour la justice d’entendre la maire-adjointe de Levallois-Perret au sujet de soupçons d’emploi fictif dans sa municipalité, après l’ouverture en juillet 2012 d’une enquête pour détournement de fonds publics.

L’information judiciaire porte notamment sur l’emploi à la mairie de Levallois-Perret entre 2006 et 2010 de Jean Testanière, surnommé « le Mage » et connu pour avoir été gérant d’un cercle de jeux parisien, impliqué dans le grand banditisme corse.

© Martin Bureau AFP

Le Mage, employé fictif de la mairie de Levallois-Perret ?

Au cours du procès visant à démanteler la gestion frauduleuse du cercle de jeux, la personnalité particulière du « mage » avait été évoquée. Connu pour posséder des dons surnaturels selon certaines personnes, il serait un habitué du cercle des personnalités du spectacle et de la politique, puisque pratiquant l’art divinatoire.

Pour l’instant, aucune personne n’a été mise en examen dans le cadre de ce dossier sur des soupçons d’emploi fictif. Par ailleurs, dans une autre affaire, Isabelle Balkany a été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

Cette enquête vise à déterminer quels sont les véritables propriétaires de deux villas à l’étranger où le couple Balkany réside régulièrement et d’éventuelles autres dissimulations au fisc.

Partager >>