L’œuvre de McCarthy secoue Paris

Alors que l’artiste Paul McCarthy procédait au gonflage de son œuvre, place Vendôme, celui-ci s’est fait frapper au visage, par trois fois, par un homme hurlant qu’il n’était pas français et que son œuvre n’était pas la bienvenue. L’artiste américain âgé de 69 ans, choqué mais pas grièvement blessé, demandera au journaliste si ce genre d’accident arrive souvent en France.

La directrice artistique de la FIAC, Jennifer Flay, indique qu’un homme avait joint les responsables de l’évènement afin de faire retirer la structure, menaçant de s’en occuper lui-même. Elle exprime ses regrets face à de tels actes en France, et soutient l’artiste.

« C’est navrant que quiconque se permette d’agresser un artiste. Moi qui suis Néo-Zélandaise et Française, qui ai choisi ce pays, je suis gênée pour la France, même si je sais qu’elle n’incarne pas les idées de cette personne (…) Bien sûr que cette œuvre est polémique, qu’elle joue sur l’ambiguïté entre un arbre de Noël et un plug : ce n’est ni une surprise ni un secret. Mais il n’y a aucune offense au public, et suffisamment d’ambiguïté pour ne pas troubler les enfants. Cette œuvre a d’ailleurs reçu toutes les autorisations nécessaires : de la Préfecture de police, de la Mairie de Paris et du ministère de la culture, en lien avec le Comité Vendôme, qui regroupe les commerçants de la place.. A quoi sert l’art si ce n’est de troubler, de poser des questions, de révéler des failles dans la société ?

(c) DR

(c) DR

Son œuvre appelé Tree, mis en place dans le cadre de la Foire internationale d’art contemporain, surprend les passants. Comme chaque année la FIAC a passé commande auprès d’un artiste en lui laissant carte blanche dans le cadre de la programmation « Hors les murs ».

Tree, une œuvre gigantesque, en toile plastique verte, est placé à côté de la colonne Vendôme, déjà réputé pour être l’œuvre la plus phallique de Paris. Paul McCarthy a sauté sur l’occasion pour présenter une œuvre provocatrice, comme il aime à le faire.

« Tout est parti d’une plaisanterie : à l’origine, je trouvais que le plug anal avait une forme similaire aux sculptures de Brancusi. Après, je me suis rendu compte que cela ressemblait à un arbre de Noël. Mais c’est une œuvre abstraite. Les gens peuvent être offensés s’ils veulent se référer au plug, mais pour moi, c’est plus proche d’une abstraction. »

L’arbre fait parler de lui sur les réseaux sociaux, avec plus ou moins de violence comme le démontrera un tweet du mouvement Printemps Français :

« Un plug anal géant de 24 m de haut vient d’être installé place Vendôme ! Place #Vendôme défigurée ! Paris humilié ! »

L’artiste sera aussi exposé à la Monnaie de Paris pour son exposition « Chocolate Factory ».

Partager >>