Nicolas Cage, Anton Yelchin et Paul Schrader appellent au boycott

Le nouveau film de la star Nicolas Cage ne bénéficie pas vraiment du soutien de son équipe. Cage lui-même, le producteur Nicolas Winding Refn, le scénariste-réalisateur Paul Schrader et le comédien Anton Yelchin appellent purement et simplement au boycott du film Dying of the Light.

Proposé à l’origine à Nicolas Winding Refn (Bronson, Drive) qui devait le réaliser avec Harrison Ford et Channing Tatum, le projet a finalement été dirigé par son scénariste Paul Schrader, Refn restant associé comme producteur.

Les deux rôles principaux ont été réattribués à Nicolas Cage et Anton Yelchin.

(c) DR

(c) DR

Mais à l’issue du montage, le studio Lionsgate a décidé de faire subir au film un lifting radical, contre l’avis de ses auteurs.

Le résultat n’est pas conforme à ce que souhaitait Paul Schrader, et Nicolas Winding Refn a qualifié le procédé de “manque de respect artistique”.

Le résultat : l’équipe qui aurait dû assurer la promotion du film (acteurs, réalisateur et producteur) s’affiche aujourd’hui sur Facebook et Twitter avec des T-shirts de “non-médisance”, pour simplement éviter les poursuites liées à leur interdiction contractuelle de tenir des propos négatifs sur le film.

Ils précisent donc que le film n’est pas celui que Paul Schrader a voulu, et qu’ils n’ont pas de commentaires à faire sur le résultat.

La distribution du film est assurée par Grindstone, une filiale de Lionsgate. Aucune date française n’est annoncée, mais la sortie américaine du film est prévue l’an prochain.

Paul Schrader est connu pour avoir été plusieurs fois le scénariste de Martin Scorsese (Taxi Driver, Raging Bull, La dernière tentation du Christ, A tombeau ouvert).

Ce nouveau projet Dying of the Light offre un écho au titre de Light of Day, un film que Schrader a réalisé en 1987 avec Michael J. Fox.

Il avait déjà eu des démêlés avec un studio à propos de sa préquelle de l’Exorciste, dont la réalisation avait finalement été confiée à Renny Harlin.

Partager >>