Le scandale des figurines Breaking Bad

Gentlemale.fr » Culture » Le scandale des figurines Breaking Bad

Par Alexis
20 octobre 2014
Le scandale des figurines Breaking Bad

Après le Costume d’Halloween Ebola, c’est Toys « R » Us qui fait polémique Outre-Atlantique chez nos amis Américains « zé » puritains. En effet, ce distributeur de jouets pour enfants propose en vente des figurines à l’effigie des deux anti-héros de la série « Breaking Bad ».

C’est par le biais d’une pétition en ligne qu’une Américaine lance le débat. Il faut retirer ces figurines scandaleuses de peur que nos « tous petits » ne se mettent, eux, aussi, à dealer de la drogue.
Oui, car, figurez-vous, les deux personnages principaux de la série dealent de la Meth’ bleue. De la Méthamphétamine, une drogue extrêmement dangereuse qui fait de plus en plus de victimes dans le monde.


« Attendez, quoi ? Depuis quand Toys « R » Us vend des produits dérivés de Breaking Bad ? »
 
 
De son côté, la marque se défend en expliquant que « L’emballage du produit prévient clairement que le jeu est destiné aux enfants de plus de 15 ans », c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il se trouve dans « la zone du magasin réservée aux adultes »

De mon côté, curieuse, j’ai regardé un peu sur le site officiel français de la marque. Il y a bien une section pour les « 12-14 ans » (oui, la section « Grand Enfant » reste nébuleuse) qui présente des produits dérivés d' »Halo », de « Street Fighter » ou encore de « Call of Duty », bref, des « trucs de grands quoi », des « trucs dangereux, quoi » !

Mais ça, c’est pas pareil ! Aux USA où il est parfaitement normal qu’un enfant de quatre ans apprenne à se servir d’une vraie arme à feu, avoir des joueurs qui t’apprennent à « faire la guerre contre les terroristes ou les aliens » ou qui t’apprennent à « te battre » (très utile à Chicago), c’est parfaitement sain !

En d’autres termes : « Think like an American, Think With Freedom ! »

En continue :

Alexis

Aujourd’hui, je suis un grand passionné de cuisine et de moto. Rien ne me fait plus plaisir qu’un bon repas dominical suivi d’une promenade en deux roues dans les campagnes environnantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *