Christophe de Margerie, le PDG de Total, est mort dans un accident d’avion

Cette nuit, Christophe de Margerie, le PDG de Total, a trouvé la mort dans un accident d’avion. L’homme d’affaires de 63 ans revenait d’une réunion autour de l’énergie, qui se tenait en Russie, et avait pris place dans un jet privé qui devait la ramener en France.

Mais l’appareil, en décollant d’un aéroport près de Moscou, a heurté un véhicule qui se trouvait sur la piste, et s’est crashé au sol, prenant instantanément feu. Les secours sont rapidement intervenus, mais n’ont pu que désincarcérer les corps des quatre passagers, avant d’éteindre le brasier.

Christophe de Margerie, PDG de Total

Christophe de Margerie était le patron de Total depuis 2007, après avoir tenu le poste de vice-président à compter de 1999. Il était entré dans le groupe pétrolier en 1974, et en avait gravi tous les échelons pour accéder aux responsabilités supérieures.

Christophe de Margerie, une carrière entière chez Total

Profitant d’une expérience longue, il était connu comme un négociateur stratège, mais aussi comme un patron sympathique et chaleureux, toujours ouvert au dialogue, notamment lors des conflits sociaux qui ont touché l’entreprise.

Issu d’une grande famille de diplomates et de dirigeants d’entreprises, Christophe de Margerie était également un proche des élites politiques, sans toutefois n’avoir jamais eu la responsabilité d’un portefeuille ministériel.

Au cours des dernières années, le PDG avait fait entrer Total dans une nouvelle ère : l’exploitant pétrolier est devenu plus globalement exploitant énergetique, à la conquête de nouveaux marchés, comme l’exploitation du gaz de schiste, fortement décrié en France.

Partager >>