Une salariée dans le convoi de fonds disparait avec 256 000 euros

Une salariée de la société Loomis est actuellement recherchée par la police. Elle est suspectée d’avoir dérobé une somme de 256 000 euros à son employeur, alors qu’elle était sur son lieu de travail. Le vol aurait eu lieu le 11 octobre, mais n’aurait été découvert que plusieurs jours après.

La voleuse présumée aurait réussi à subtiliser une caissette de billets en la cachant dans son sac à main, situé dans les vestiaires, et aurait remplacé l’argent volé par des piles de papier découpé. Une supercherie grossière, mais qui a fait illusion quelques jours.

© AFP / ARCHIVES

L’employée ne s’est ensuite plus représentée sur son lieu de travail. Une enquête a été ouverte le 15 octobre, afin de la retrouver et de remettre la main sur le butin. La societé de convoi de fonds a indiqué que sa salariée avait été embauchée il y a peu, et que le vol est la conséquence d’une erreur de procédure au sein de l’entreprise.

Loomis avait déjà été victime de Toni Musulin en 2009, qui avait dérobé plus de 11 millions d’euros

Une source proche de l’enquête a indiqué à la presse que la suspecte pourrait être une ancienne agent de police ou de gendarmerie, et qu’elle pourrait se trouver à l’étranger à l’heure qu’il est.

En 2009, la même société avait déjà été victime d’un détournement de fonds massifs par l’un de ses agents, Toni Musulin, qui avait disparu avec 11,6 millions d’euros, avant de se rendre à la police. 2,5 millions d’euros n’ont toujours pas été retrouvés, et l’ancien convoyeur a été libéré après avoir fini de purger sa peine de prison.

Partager >>