Rooms, une appli Facebook pour chater en petits groupes

Facebook n’arrête pas de se développer et d’innover. Si on l’attend depuis longtemps sur des fonctionnalités simples que le réseau social se refuse à mettre en place (le bouton “Je n’aime pas”, notamment), c’est désormais avec l’application Rooms qu’il faut compter.

Conçue pour iphone, cette application a été lancée hier 23 octobre, et se présente comme les fameux forums de discussion si populaires lors de la démocratisation d’Internet à la fin des années 90.

(c) DR

(c) DR

L’utilisateur, grâce à Rooms, peut créer un salon et inviter les personnes de son choix, avec qui il peut discuter, échanger des fichiers de toutes sortes (images, vidéos, etc.)

Les conversations peuvent se faire sous pseudo, les règles à ce sujet sont très souples et il n’est même pas indispensable de posséder un compte Facebook pour utiliser Rooms.

Le seul élément requis pour s’inscrire est de posséder une adresse e-mail, mais tout peut se passer de façon complètement anonyme.

L’utilisateur, en charge de la création de son salon virtuel, doit en définir la couleur et surtout les paramètres de visite : les invités doivent-ils avoir plus de 18 ans pour être admis ? Les membres peuvent-ils poster des messages librement ou doivent-ils être validés systématiquement par le créateur du salon ? Le salon est-il public, visible par n’importe qui, ou accessible uniquement par invitation ?

Les tickets d’entrée consistent en un QR Code, c’est-à dire un code qui contient un lien.

Le créateur de l’application s’appelle Josh Miller, il est également le fondateur de la société Branch, rachetée tout récemment (en janvier) par Facebook.

Josh Miller détaille : “Rooms s’inspire des salons de discussion des débuts du Net et des capacités de communication des smartphones modernes.”

“L’application vous permet de créer des lieux pour vos centre d’intérêt, et d’inviter d’autres personnes qui partagent vos goûts.”

Rooms n’est accessible aujourd’hui que depuis les États-Unis, mais si elle remporte du succès, la firme de Marc Zuckerberg étendra sans doute son usage au monde entier.

Partager >>