Tests sur les produits d’hygiène pour bébé : constat alarmant

60 millions de consommateurs à décider de tester des produits d’hygiène et de soin pour bébé : crèmes pour le lange, liniments, lingettes, laits nettoyants, eaux nettoyantes, et eaux micellaires.

Sur une cinquantaine de ces produits, plus de la moitié contient des molécules allergisantes ou irritantes. Certains d’entre eux contiennent encore du phénoxyéthanol ou du propylparaben.

Sur 52 produits pour enfants testés, 28 sont à éviter, et les grandes marques n’y échappent pas : Mixa, Pampers, et Biolane sont cités dans la liste à éviter.

« En mars 2013, nous avions déjà épinglé plusieurs grandes marques. Un an et demi plus tard, rien n’a changé : les deux leaders du secteur, les lingettes Pampers et Mixa bébé, continuent à l’utiliser. »

L’association déplore que sur neuf produits de lingettes testés, quatre sont à éviter pour cause de phénoxyéthanol, substance largement déconseillé par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, car sans doute toxique.

Les autres lingettes présentent du propulparaben, perturbateur endocrinien interdit dans les produits sans rinçage à partir du 16 avril 2015, sur décision de la Commission Européenne.

(c) SIPA

(c) SIPA

De plus, les lingettes testées ont dévoilé des traves de propylène glycol, d’hydrolysat de protéines de blé et d’imidazolidinyl urée : des composés irritants et allergisants.

Attention ! 60 millions de consommateurs dénonce des grandes marques et leur mention mensongère « hypoallergénique » sur onze des produits testés.

Ces produits concernent un usage intensif sur des enfants, de moins de trois ans, en plein développement avec une faible capacité de détoxication.

Comment s’y retrouver ?
Après celle de 2013, 60 millions de consommateur rend visible une nouvelle liste des produits testés à éviter sur son site, et dans les journaux spécialisés.

Rappel : Il est déconseillé d’utiliser des produits d’hygiène et de soins trop souvent sur les nourrissons afin d’éviter le développement d’eczéma atypique qui touche un enfant sur dix.

Partager >>