Une fillette virtuelle piège un pédophile australien

La chasse aux pédophiles est ouverte. La branche néerlandaise de l’Organisation Terre des Hommes a trouvé une astuce pour appâter les prédateurs du web : une petite fille appelée Sweetie, qui a la particularité de… ne pas exister.

L’ONG a conçu cette enfant de façon virtuelle de A à Z l’an dernier, et lui a donné les traits d’une jeune Philippine de 10 ans. Depuis le lancement de cet appât sur internet en décembre 2013, plus de 20 000 personnes de 71 pays l’ont contactée.

Scott Robert Hansen, un citoyen australien de 38 ans, a été arrêté grâce à Sweetie.

Il vient d’être condamné mardi à deux ans de prison pour avoir envoyé à la fillette des photos obscènes. Il possédait également 20 000 images et vidéos de nature pédophile.

(c) DR

(c) DR

Hansen avait déjà été condamné à plusieurs reprises pour délits sexuels et exhibitionnisme, et il a déjà séjourné plusieurs fois en prison.

D’ailleurs, il n’effectuera pas sa peine de deux ans, car il a déjà passé 8 mois en détention provisoire. Il sera donc contraint de suivre un programme destiné à soigner son addiction.

Depuis le début de l’opération Sweetie, un millier de personnes ont été identifiées par Interpol, donc 46 Australiens et onze Français.

Un des hommes chargés de contrôler les conversations qui avaient lieu avec la fausse fillette a eu des cauchemars à la suite des échanges avec Hansen.

Il explique que l’Australien “était très direct. Il a demandé à un moment si on pouvait impliquer la petite sœur fictionnelle de Sweetie âgée de 8 ans. C’était très difficile d’aller se coucher après avoir discuté avec quelqu’un comme Hansen.”

Quant au chef du projet Hans Guyt, il pense que “le seul moyen d’essayer et de trouver ce genre de personnes est de patrouiller sur Internet.”

Cependant, les délinquants à la recherche de sexe avec des mineurs pourraient bien avoir identifié le piège Sweetie, désormais connu.

Partager >>