Ebola : New York confirme son premier cas

(c) DR

Un médecin New Yorkais vient d’être placé en quarantaine à l’hôpital Bellevue après avoir déclaré une forte fièvre et des douleurs abdominales.

Rentré de Guinée il y a une dizaine de jours, Craig Spencer, 33 ans, n’avait développé aucun signe d’infection du virus jusqu’à aujourd’hui.

Après être rentré d’Afrique de l’ouest, l’homme s’est baladé dans la ville, a pris le métro, a festoyé dans des bars et s’est rendu dans un bowling. Il a donc rencontré beaucoup de monde durant sa période d’incubation.

Inquiète, la population ne comprend pas la prise de risque de cet homme, et considère qu’il s’agit de négligence de la part d’une personne du milieu médical.

Craig Spencer a indiqué aux services sanitaires de la ville qu’il avait limité ses déplacements au maximum au retour de son voyage, et qu’il avait vérifié sa température chaque jour.

C’est grâce à cette surveillance qu’il a pu prévenir MSF dès l’apparition des premiers symptômes et que les autorités sont venues le chercher dans une ambulance avec une équipe spécialisée portant des tenues de protection.

Médecin sans frontière confirme : «Dans le cadre des consignes strictes données à son personnel de retour d’une mission Ebola, cette personne surveillait régulièrement sa santé, et a fait part de ce développement immédiatement».

Le maire, Bill de Blasio se veut rassurant en annonçant que la fièvre hémorragique est très difficile à attraper et qu’il n’y a qu’un faible risque de contamination, même si le médecin s’est baladé plusieurs jours dans New York.

Ses amis et sa fiancée ont tout de même été placés en quarantaine, le bowling a fermé ses portes pour quelques temps, et son appartement a été scellé. Les autorités sont à la recherche des personnes qui pourraient avoir été en contact avec le médecin, et qui seraient susceptibles d’avoir contracté le virus.

Les premiers résultats de ses examens médicaux confirment qu’il s’agit bien du virus Ebola, cependant ils devront être à nouveau confirmés par les Centres américains de contrôle et prévention des maladies.

Partager >>