Nest, filiale de Google, rachète le géant de la domotique Revolv

La société Nest Labs a été rachetée en janvier dernier par Google pour la modique somme de 3.2 milliards de dollars.

Depuis, la filiale multiplie à son tour les acquisitions : Dropcam (spécialiste des caméras de sécurité IP pour la maison) a été absorbée en juin pour 555 millions de dollars, puis Big Ass Fans (une société de ventilateurs connectés) a rejoint le nouveau groupe.

Nest vient cette fois de racheter un de ses plus gros concurrents : Revolv, une société de domotique basée dans le Colorado qui propose un produit alléchant, le Revolv Home Automation Hub.

De quoi s’agit-il ? D’un boitier wi-fi qui permet de centraliser tous les objets connectés d’une maison.

A l’aide de ce thermostat, l’utilisateur peut contrôler tous les objets connectés dans sa maison : téléphone, tablette, internet, télévision, etc.

(c) DR

(c) DR

Les smart appliances seront ainsi toutes réunies sous une même télécommande universelle, au lieu d’être chacune soumise à leurs standards de connexion variés (Bluetooth, Z-Wav, Zigbee, Wi-Fi).

Revolv est articulé autour d’une application mobile qui permet le contrôle du hub central.

La technologie est séduisante mais pas unique : cet été, Samsung a absorbé une société appelée SmartThings, proposant un produit comparable.

Le boitier Revolv, qui était proposé à 300 dollars, va être retiré de la vente par Nest, qui préfère intégrer la technologie de sa nouvelle filiale à ses produits en cours, notamment son API appelée “Works with Nest”, utilisée par des sociétés comme Whirlpool, Lifx et Mercedes-Benz.

Nest communique sur le sujet en expliquant : « Revolv ne sera pas disponible pour les nouveaux clients.

Les données de Revolv resteront soumises à la charte de confidentialité de Revolv et, comme les données de Nest, seront séparées de Google »

Matt Rogers, co-fondateur et vice-président de Nest, évoque ses nouvelles troupes de chez Revolv : « Ils possèdent une expertise en matière de communications domestiques sans fil qui n’existe pas ailleurs ».

Le montant du rachat de Revolv par Nest n’a pas été communiqué.

Partager >>