Zinedine Zidane suspendu pour trois mois de son poste d’entraineur du Real Madrid

Hier, la sanction contre Zinedine Zidane est tombée. Celui qui est désormais entraineur de l’équipe B du Real Madrid a écopé de trois mois de suspension de toute activité de coach. Cette décision est motivée par l’absence de diplôme adéquat pour exercer sa fonction.

Le Champion du Monde 98 utilisait depuis le début de la saison un prête-nom pour pouvoir entrainer son équipe qui évolue en troisième division espagnole. Mais à ce niveau de compétition, un licence de niveau 3 est requise, alors de Zidane n’est titulaire que d’un diplôme de niveau 2. Il lui reste encore des heures de pratique à faire valider comme acquis par la Fédération Française de Football, avant l’obtention de son diplôme au printemps prochain.

Zinedine Zidane ne comprend pas cet acharnement. L’ancien numéro 10 a expliqué à la presse ce week-end avoir toujours voulu bien faire les choses, et c’est précisément ce qui bloque sa progression à ce jour.

© MAXPPP

« Cela fait trois ans que je suis en train de passer mes diplômes en France. Je pouvais les passer en trois mois en Espagne. Or, justement, ce qui m’intéressait était de continuer à me former en France. J’y avais suivi ma formation de footballeur, je voulais m’y former comme entraîneur. Je suis français. J’ai toujours essayé de faire les choses dans les règles« , a indiqué l’ancien international au Figaro.

Une cabale orchestrée contre Zizou ?

Le sportif pense également qu’il pourrait être victime d’une tentative de complot, visant à l’empêcher d’accéder au statut d’entraineur de football. Présicant que « beaucoup d’autres entraîneurs sont dans mon cas et personne ne dit rien« , Zidane regrette être la seule victime d’une chasse aux sorcières orchestrée.

De son côté, le président de la FFF, Noël Le Graët, a confirmé à Europe 1 que la fédération avait adressé un courrier à la fédération espagnole pour tenter de trouver une solution. Vendredi, c’est le président de l’Union Nationale des Entraîneurs et Cadres Techniques Professionnels du Football (Unecatef), Joël Muller, avait déjà pris la défense de la star du ballon rond.

« Je ne comprends pas le procès qui est fait à Zinédine. Il est actuellement dans sa dernière phase de formation au métier d’entraîneur, en France. Selon la législation européenne du travail et le Code du travail appliqué par l’UEFA, il peut exercer le métier d’entraîneur partout en Europe, dès lors qu’il justifie d’une formation en cours » avait observé Joël Muller auprès du Figaro ce week-end.

Si cette suspension a pour l’instant des conséquences qui ne sont pas dramatiques, elle met surtout la carrière d’entraîneur de Zinedine Zidane à l’arrêt, pour celui qui rêve d’une deuxième brillante carrière comme coach.

Partager >>