YouTube : bientôt un abonnement payant sans publicité

YouTube, le service de vidéos faisant partie de la firme Google, envisage de proposer aux internautes un abonnement payant, pour pouvoir visionner les vidéos sans plus aucune publicité.

C’est lors d’une conférence aux Etats-Unis, organisé par le site recode.net, que la plate-forme de vidéo a annoncé vouloir explorer de nouveaux modèles économiques.

La patronne de YouTube, Susan Wojcicki, a alors déclaré que le modèle publicitaire du site était tout à fait satisfaisant, puisqu’il avait permis de conquérir un milliard d’utilisateurs dans le monde. Cependant, elle a bien conscience qu’un certain nombre d’entre eux attendent une expérience différente, et ne souhaitent pas regarder de publicités.

Ainsi, elle voudrait s’inspirer d’autres applications, comme Deezer ou Spotify, qui proposent une offre freemium : c’est-à-dire qui laisse le choix à l’utilisateur entre une version gratuite et limitée, et une version payante, plus complète, et débarrassée de toute publicité. D’ailleurs, YouTube envisage également de proposer lui aussi un service de musique en streaming.

Un projet en cours de réflexion

meltybuzzPour l’instant, l’idée de l’abonnement n’est qu’à l’état d’ébauche. Mais déjà l’année dernière, YouTube avant tenté de s’affranchir du modèle de gratuité proposé partout ailleurs dans les produits Google. En effet, la plate-forme de vidéos a d’ores et déjà permis aux créateurs de contenu de rendre leur chaîne payante. Pourtant, cette possibilité n’avait pas vraiment été mise en valeur par Google, et peu d’internautes sont au courant de cette possibilité.

YouTube est en effet actuellement à la recherche de nouveaux modes de fonctionnement. Ses recettes publicitaires ont d’ailleurs été revues à la baisse : le chiffre d’affaire publicitaire était tout d’abord annoncé à 5,6 milliards de dollars en 2013, puis finalement réévalués à 3,5 milliards.

Pour pouvoir continuer dans l’idée de la diversification des offres, YouTube a également prévu de s’adapter aux annonceurs. Ceux-ci ont désormais la possibilité de placer leurs publicités uniquement sur les chaines dont le contenu est produit par des professionnels.

 

Partager >>