Les cybers cochons de Kim Jong-Un

Les « nice pigs » du dicateur à l’attaque de Séoul

La Corée du Nord, toujours excessivement créative quand il s’agit « d’ennuyer » son voisin du Sud, s’est livrée depuis quelques mois à un piratage des smartphones sud-coréens via une application de jeu dénommée « nice pigs » (en français « les gentils cochons »)
Ce jeu, a priori très innocent et téléchargeable sur la plateforme Apple, ITunes, avait été mis à la disposition des utilisateurs d’iOS en mai dernier, et on estime que depuis cette date environ plus de 20 000 terminaux sud-coréens ont été infectés.

Le National Intelligence Service,l’ agence sud-coréenne de renseignement, estime qu’aujourd’hui le régime de Pyongyang, emploie plus de 6 000 pirates pour mener sa cyberguerre, principalement contre la Corée du Sud mais pas exclusivement, les tigres de papier potentiels ne manquent pour ce régime ubuesque, kafkaïen et totalement paranoïaque !
L’Agence de renseignement de Séoul indique avoir réussi l’éradication totale du cheval de Troie véhiculé par les gentils petits cochons
Kang Jin-gyu, responsable du blog Digital Hurricane, indique que le développeur du jeu « nice pigs » est un membre du KCC (North Korea’s Korea Computer Center), un centre de recherches technologiques basée en Inde assurant la formation de programmeurs en provenance de Chine, Inde et Russie.
Kang indique qu’une intense et longue traque sur la toile a permis d’identifier le pirate ayant programmé cette application « un peu particulière »

kim-jong-un
Bien entendu, comme à son habitude, Pyongyang a réfuté ces accusations en les qualifiant de « grotesques et mensongères »

On ne peut s’empêcher de songer, en regardant, une photographie du « Petit Timonier » nord-coréen une certaine ressemblance, en beaucoup moins sympathique, avec un gentil petit cochon. Sans doute un hommage subliminal de la part du créateur du jeu ? Si c’est le cas, on peut raisonnablement craindre pour sa carrière future ….

Partager >>