Skull Island, la préquelle de King Kong, dans les mains d’un scénariste nommé aux Oscars

Il y a une quinzaine d’années, George Lucas lançait avec l’épisode I de Star Wars une mode dont le succès ne se dément pas : celle des préquelles.

Prenez un sujet qui a fait ses preuves (super-héros, space opera, horreur), et racontez les évènements qui ont précédé, qui ont posé les bases de l’histoire déjà connue.

La formule a fait ses preuves au cinéma avec Batman Begins, Massacre à la tronçonneuse le commencement, ou même Dumb and Dumberer ! Et la télévision n’est pas en reste, avec les séries Smallville ou plus récemment Gotham, qui décrivent respectivement les univers de Superman et de Batman avant qu’ils n’enfilent leurs costumes.

Cette fois, c’est King Kong qu’il est question de revisiter.

(c) Universal

(c) Universal

Produit par la firme Legendary, la préquelle Skull Island a été annoncée il y a peu, et promet de montrer l’activité foisonnante de l’île mystérieuse où vit Kong, plusieurs années avant l’arrivée des touristes qui tenteront d’en faire un phénomène de foire.

La sortie est prévue en novembre 2016.

Le scénario original du film a été écrit par Max Borenstein, à qui l’on doit déjà celui du dernier Godzilla (il y a là une certaine logique).

Mais les producteurs ont choisi de confier une réécriture complète à John Gatins, scénariste nommé à l’Oscar l’an dernier pour Flight avec Denzel Washington.

Il a également écrit les adaptations de Real Steel avec Hugh Jackman, et Need for Speed. Il est passé une fois derrière la caméra, pour Dreamer avec Kurt Russell.

King Kong est apparu à l’écran pour la première fois en 1933 : le film est rapidement devenu un classique, et a généré une suite appelée Son of Kong.

Il a ensuite été l’objet d’un remake en 1976 avec Jeff Bridges et Jessica Lange, lui-même assorti d’une suite avec Linda Hamilton.

Enfin, Peter Jackson a livré sa version de l’histoire en 2005, dans un film épique avec Jack Black, Naomi Watts et Adrien Brody.

Partager >>