Steevy ne soutient plus Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy a perdu un soutien de plus. Ce week-end, Steeve Boulay a indiqué, dans un entretien accordé à Ouest-France, qu’il ne soutenait plus Nicolas Sarkozy.

L’ancien candidat de Loft Story en 2001 avait ouvertement soutenu l’ancien Président de la république, dès 2006. A cette époque, il n’était que simple militant, mais avait affiché son soutien au yeux de tous en 2007, participant à de nombreux meetings de pré-élections.

Il était enfin apparu le soir du 6 mai 2007 parmi les nombreuses personnalités du spectacle qui avaient apporté leur soutien au candidat de l’UMP, Place de la Concorde, au cours de la soirée de la victoire.

© Bestimages

Aujourd’hui, Steeve Boulay s’est détourné de l’UMP. Et il explique sa déception par la fin de l’équation sur certains thèmes. Le bilan politique du chroniqueur radio est désormais sévère envers l’ancien Chef de l’Etat : « Aujourd’hui, je ne peux plus être du côté de quelqu’un en faveur du gaz de schiste, et qui reste flou sur le mariage gay. Deux sujets qui peuvent me mettre très en colère ».

Celui qui a intégré l’équipe des « Grosses Têtes » de RTL, aux côtés de Laurent Ruquier au mois de septembre précise d’ailleurs que « politiquement, je suis ni de droite ni de gauche, mais là où il y a de bonnes idées ».

Les anciens soutiens n’ont pas tous connu la même carrière que Steevy Boulay

Steevy Boulay n’est pas le premier des soutiens de 2007 a quitter le navire. A l’époque, des artistes comme Faudel, Doc Gynéco, Miss Dominique, ou des personnalités people comme Michael Vendetta avaient clairement affiché leur soutien au programme politique du président de l’UMP.

Depuis, ces personnalités citées en exemple ont déchanté : leurs carrières respectives ont considérablement ralenti, et leurs engagements politiques n’y sont sans doute pas pour rien. Le mieux, finalement, pour un artiste, c’est de rester dans son champ de compétence, et de ne jamais aller sur le terrain des idées.

Partager >>