Christian Bale ne sera pas Steve Jobs

Après avoir été annoncé à grand fracas comme l’interprète officiel de Steve Jobs dans le film de Danny Boyle en préparation, Christian Bale a finalement décidé de quitter le projet.

Le défunt patron de la firme Apple inspire les cinéastes, puisqu’un film déjà nommé Jobs est sorti l’an dernier, avec Ashton Kutcher dans le rôle-titre.

Cette fois, les producteurs misent sur une adaptation directe de la biographie rédigée par Walter Isaacson, changée en scénario par les bons soins d’Aaron Sorkin (Des hommes d’honneur, Le président et Miss Wade, La guerre selon Charlie Wilson, The Social Network).

Le réalisateur est également prestigieux : Danny Boyle, révélé dans les années 90 par Petits meurtres entre amis et Trainspotting, a confirmé son statut de cinéaste culte avec 28 jours plus tard, Sunshine, Slumdog Millionaire, 127 heures, ou plus récemment Trance.

Le casting compterait l’actrice Jessica Chastain, et Seth Rogen est en négociations pour interpréter Steve Wozniak, le cofondateur d’Apple. Mais le rôle de Steve Jobs devient à nouveau vacant. Le projet a déjà connu bien des péripéties : le réalisateur David Fincher a abandonné en raison de négociations insatisfaisantes, la vedette Leonardo diCaprio a été envisagé pour le rôle principal mais a finalement refusé…

Pourquoi Christian Bale a-t-il finalement déclaré forfait ? Officiellement, il a fini par considérer qu’il ne correspondait pas au rôle. Mais il peut aussi bien s’agit de considérations financières ou artistiques sur lesquels l’acteur ne souhaite pas s’étendre en public.

Christian Bale n’a pas besoin de ce film pour être l’un des acteurs les plus populaires du monde. Il a joué Patrick Bateman dans American Psycho en 2000, Batman à trois reprises dans les films de Christopher Nolan, John Connor dans Terminator Renaissance, et on l’a vu également dans Le nouveau monde de Terrence Malick, 3h10 pour Yuma de James Mangold, Public Enemies de Michael Mann et American Bluff de David O. Russell.

Partager >>