Kevin Spacey dans le nouveau Call of Duty

Depuis sa sortie en 2003 Call of Duty a séduit la population mondiale et vendu 100 millions de jeux, faisant des milliards de dollars de chiffre d’affaire.

Dans ce nouvel opus, les studios Sledgehammer ont vu les choses en grand, et font participer l’acteur Kevin Spacey en mercenaire : c’est le gros méchant du jeu qui veut diriger le monde.

DR

DR

Pour pouvoir l’insérer dans le jeu, il a fallu utiliser un processus spécial et créer une version virtuelle réaliste utilisant les mouvements et expression de l’acteur.

C’est la première fois que Kevin Spacey participe à un jeu vidéo mais il est par contre habitué à jouer le méchant en costard, comme son personnage de Frank Underwood dans House of Cards.

L’acteur montre d’ailleurs son enthousiasme face à cette nouvelle expérience : »C’est une opportunité de faire quelque chose que personne n’a fait auparavant et aussi, pour être franc, atteindre un nouveau public »

DR

DR

L’action se déroule en 2054 quand la puissante firme paramilitaire Atlas, dirigé par le personnage joué par Kevin Spacey, essaie de renverser le gouvernement pour venger la mort de son fils.

Le joueur devient un soldat aux capacités de combat décuplées qui devra contrer le mercenaire.

Ce nouvel épisode de la saga débute une nouvelle série après la trilogie Modern Warfare et les Black Ops.

Elle est vendu 60 dollars avec des versions spécifiques pour les consoles récentes de Sony et Microsoft, ainsi que pour les ordinateurs marchant sous Windows.

Comme prévu, dès sa sortie, le jeu se vend déjà très bien. D’après EB Games, le distributeur australien du jeu, les fans se sont dépêchés de l’acheter et faisait déjà la queue dans les magasins revendeurs.

« Des dizaines de milliers de fans ont répondu présents au lancement à minuit et tôt le matin dans tous les magasins EB Games à travers le pays« ,

Partager >>