Barack Obama a perdu sa majorité au Sénat

Cette nuit, les républicains ont pris mardi le contrôle du Sénat américain lors des élections de mi-mandat. Ils maitrisent ainsi les deux chambres du Congrès des Etats-Unis, ce qui va créer une sorte de cohabitation, et limiter la marge de manoeuvre de Barack Obama pour ses deux dernières années de présidence.

Les électeurs ont massivement exprimé un mécontentement face à la politique du chef de l’Etat démocrate, dont les républicains ont su profiter. Le peuple des Etats-Unis reproche notamment à son président une mauvaise gestion des conséquences aux Etats-Unis de l’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest ou une implication trop poussée au Proche-Orient contre l’Etat islamique. Le redémarrage de l’économie américaine n’a pas été un facteur suffisant.

Les sénateurs républicains ont remporté des sièges dans des Etats où les démocrates étaient favoris, comme en Caroline du Nord. Mitch McConnell, sénateur du Kentucky, a été réélu au terme face à la démocrate Alison Lundergan Grimes, devenant le chef de la nouvelle majorité au Sénat.

© SAUL LOEB / AFP

Le nouveau Congrès prendra ses fonctions en janvier prochain. Les républicains contrôleront alors les deux chambres pour la première fois depuis les élections de 2006. Une période difficile s’ouvre désormais pour Barack Obama, qui a déjà convoqué les leaders des partis démocrate et républicain de chaque chambre pour une réunion à la Maison-Blanche vendredi.

Début d’une collaboration de deux ans avec un Congrès républicain pour Barack Obama

Le chef des démocrates au Sénat, Harry Reid, a félicité son adversaire républicain Mitch McConnell et a indiqué qu’il ne s’agissait pas pour son parti d’une défaite, mais d’une invitation des électeurs à ce que les deux partis travaillent ensemble.

Il ne fallait que six sièges aux républicains pour faire basculer le Sénat, et les différentes campagnes électorales ont fonctionné, puisqu’ils sont sept à avoir soustrait leur siège à un démocrate. C’est dans l’Iowa que l’élection de la républicaine Joni Ernst a été déterminante, puisqu’elle a été déclarée gagnante contre le démocrate Bruce Braley.

Au total, les démocrates ont également perdu la Caroline du Nord, l’Iowa, l’Arkansas, le Colorado, le Dakota du Sud, le Montana et la Virginie-Occidentale.

Par ailleurs, les républicains devraient conserver leur majorité à la Chambre des représentants. Selon le site internet de la chaîne de télévision NBC, le parti majoritaire devrait remporter 242 sièges contre 233 actuellement. La Chambre des Représentants compte 435 élus, qui avaient été choisis en 2012, en même temps que le deuxième scrutin présidentiel qui avait couronné Barack Obama.

Partager >>