L’arrivée de l’hiver augmente la mortalité des piétons sur la route

Des études successives au fil des années a permis de démontrer un phénomène qui a des conséquences graves pour les usagers de la route. A l’approche de l’hiver, entre les mois de novembre et de janvier, la mortalité des piétons sur la route augmente. Un pic d’accidentalité est même enregistré chaque année au moment du passage à l’heure d’hiver.

Après une remise à l’heure de toutes les montres et horloges, la rentrée des classes des vacances de la Toussaint lundi prochain impose davantage d’attention. La Sécurité Routière observe que « l’heure d’hiver accroît la période d’obscurité aux heures de pointe, heures auxquelles les usagers de la route sont les plus nombreux et les plus fatigués ».

France - Sécurtié routière / Crédit SIPA

La nuit tombant plus tôt et le jour se levant plus tard, la faible visibilité imposée soudainement par le changement d’heure surprend les automobilistes. Ainsi, par rapport à la moyenne annuelle, il y a plus d’accidents impliquant des piétons entre novembre et janvier à l’aube (entre 8h et 10h) et au crépuscule (entre 17h et 21h).

Entre novembre 2012 et janvier 2013, 162 piétons ont été tués en trois mois, soit plus de 34 % de la mortalité routière piétonne annuelle. Et 60 % des 465 accidents mortels de piétons sur l’année 2013 se sont produits en agglomération, dans des zones où l’éclairage public est censé être suffisant. Et une vingtaine de piétons en plus est tuée sur la période hivernale chaque année.

Modifier ses habitudes pour être mieux vu des automobilistes

Les premières victimes et personnes fragiles sur le bord des routes sont les enfants, qui circulent pour les trajets entre leur domicile et leur lieu de scolarisation. Et même si toutes les précautions de sécurité sont prises, le jeune piéton reste très vulnérable, face à des automobilistes au comportement parfois très dangereux.

Il est donc recommandé pour tous, pour être vu au mieux, et même en centre-ville, de se vêtir de couleur claire ou de couleurs. Les enfants sont invités à coller sur leurs sacs et cartables des bandes rétro-réflechissantes. Enfin, mesure ultime : les gilets de sécurité fluorescents peuvent être utilisés par les cyclistes et les piétons pou augmenter leur présence au yeux des conducteurs d’engins à moteur.

Partager >>