Evil Dead adapté en série l’an prochain avec Bruce Campbell

Depuis plus de vingt ans, les fans de la saga fantastique Evil Dead attendaient une suite aux aventures de Ash, le personnage incarné par Bruce Campbell dans les films de Sam Raimi. Mais cette perspective semblait s’être évaporée avec la sortie l’an dernier d’un remake réalisé par Fede Alvarez.

Pourtant, à la surprise générale, la chaine américaine Starz vient de confirmer pour l’an prochain la mise en chantier d’une série télé appelée Ash vs. Evil Dead, qui marquera le retour de Bruce Campbell devant la caméra, et celle de Sam Raimi derrière. Ils seront accompagnés de leur producteur habituel Rob Tapert.

La série suivra les nouvelles tribulations du anti-héros Ash, qui continue à lutter contre les zombies et les forces surnaturelles tout en bougonnant, en fanfaronnant et en insultant son entourage.

Le premier Evil Dead, sorti en 1982, fut le coup d’envoi de la carrière de Sam Raimi, qui n’avait alors qu’une vingtaine d’années. Il avait ensuite réalisé une pseudo-suite en 1987, qui reprenait en réalité l’histoire à zéro, et voyait Ash remplacer l’un de ses bras par une tronçonneuse.

Le troisième film, sous-titré L’Armée des Ténèbres, est sorti en 1993. Il projetait le personnage de Bruce Campbell dans un univers médiéval où sa tronçonneuse et son fusil à pompe lui donnaient un avantage certain sur les monstres qu’il affrontait.

Par la suite, Sam Raimi s’était dirigé vers la réalisation de films plus intimistes, avant de devenir le maître d’oeuvre de la saga Spider-man avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, James Franco et Willem Dafoe.

Raimi et Tapert ne sont pas étrangers à la production télévisée, puisqu’on leur doit les séries Hercule avec Kevin Sorbo, Xena la Guerrière avec Lucy Lawless, et plus récemment Spartacus, déjà diffusée sur Starz.

Bruce Campbell, que les spectateurs de Burn Notice plébiscitent depuis plusieurs années, a déclaré : “Je suis très excité de présenter cette série aux fans d’Evil Dead dans le monde entier – elle contiendra tout ce qu’ils réclament : du sérieux bottage de cul de zombie, et une bonne dose d’humour excessif”.

Partager >>