Facebook Messenger : déjà 500 millions d’utilisateurs

Le réseau social le plus connu du monde peut se vanter d’une nouvelle victoire : l’application Messenger de Facebook, désormais séparée de son application principale, vient de franchir la barre des 500 millions d’utilisateurs actifs.

Avec ce chiffre, la société de Mark Zuckerberg distance aisément son concurrent Snapchat, qui n’a pas encore atteint les 100 millions d’utilisateurs pour l’instant. La stratégie employée est simple, et repose sur le poids du réeau social : tout utilisateur de l’application mobile Facebook doit télécharger et installer Facebook Messenger. Une fois en place, son utilisation est tentante.

Lors d’une récente session Q&A, le PDG de Facebook s’est expliqué : “la messagerie est l’une des rares choses que les gens utilisent plus que les réseaux sociaux. […] Parce que Messenger est plus rapide et plus ciblé, si vous l’utilisez, vous répondez à vos messages plus rapidement.”

C’est en avril dernier que le service de messagerie a été séparé de l’application mobile principale, Facebook Mobile. Il permet d’envoyer des photos, des textos, de passer des appels gratuits ou encore de discuter en groupes. Facebook Messenger comptait alors 200 millions d’utilisateurs : il ne lui a fallu qu’un peu plus de six mois pour dépasser le demi-milliard. Soit environ dix fois la population totale de la France.

Plus de 10 milliards de messages sont envoyés sur Facebook Messenger quotidiennement.

Plus discrètes, d’autres applications contribuent également à la pérennité de Facebook, sans en afficher le nom : Instagram, avec ses fameuses fonctions de retouches photo ; WhatsApp, acquise par la compagnie de Zuckerberg il y a quelques mois ; les récents Bolt, Paper, Rooms ; ou encore Slingshot, conçu pour l’échange de photos et de vidéos.

Une rumeur fait état d’une nouvelle application appelée Moments, chargée d’offrir une interface optimisée et davantage de confidentialité aux membres de Facebook. Qui a dit “j’aime” ?

Partager >>