Google fait construire son aéroport sur un terrain de la NASA

Cette année Google multiplie les projets, après son annonce de son implication dans la santé, cette fois-ci c’est un aéroport que le géant américain indique être en train de planifier dans son dernier communiqué du début de semaine.

L’aéroport sera construit dans la Silicon Valley sur un terrain de l’agence spatiale américaine (NASA) et représentera son plus grand investissement financier pour l’année.

Dans le cadre de son activité, Google se sert très souvent d’engins volants comme des drones, des hélicoptères ou encore des jets privés. Jusque-là l’entreprise devait réquisitionner l’aéroport civil ou militaire de Moffett quand il fallait voyager, mais d’ici peu le géant du web pourra gérer lui-même ses déplacements.

Pour construire cet aéroport, Google a signé un contrat de 60 ans avec la NASA pour la location du terrain appartenant au gouvernement américain. Le terrain prévu pour le projet de 11.7 hectares sera loué pour 82 millions de dollars. Le projet compte déjà 380 employés.

Le terrain restera donc la propriété de l’agence spatiale américaine, Google prendra uniquement en charge les opérations de l’aérodrome.

DR

DR

Afin d’alleger un peu la facture, le géant de Moutain View a fait appel à une agence spécialisée dans les transactions immobilières, la Planteray Venture LLC, qui investiera 1.16 milliard en plus de diminuer les charges gouvernementales de presque 6.5 millions par an.

Le projet de terminal d’avion est réalisé en partenariat avec Signature Flight Support qui doit construire l’infrastructure.

A quelques mètres, (moins de quinze minutes) du siège social de Google, à Mountain View, l’aéroport permettra aux dirigeants de la firme de réaliser facilement et rapidement leurs déplacements, mais aussi de gérer cette nouvelle charge qui sera accessible sans efforts.

Google a annoncé que cet aéroport pourra être utilisé par d’autres entreprises souhaitant l’utiliser, moyennant des transactions financières.

 

Partager >>