Disparue lundi en France sans laisser de traces, une Mexicaine de 13 ans serait rentrée dans son pays

C’est une affaire étrange qui a peut-être trouvé son épilogue aujourd’hui. Lundi, une famille du Béarn constatait la disparition de Jimena Munoz Rodriguez, une collégienne mexicaine de 13 ans, qui résidait chez elle dans le cadre d’un échange linguistique depuis le début de l’année scolaire.

Le fils de la famille avait quant à lui trouvé l’hospitalité au Mexique, dans la famille de l’adolescente. Cette dernière est partie lundi matin, après le départ au travail des parents, en emmenant toutes ses affaires et en laissant un simple mot. Et sans donner de nouvelles depuis, ni même se rendre au collège, ou elle était attendue.

Rapidement, la police est prévenue, et une enquête est ouverte afin de retrouver la jeune fille. Un appel a témoins a été lancé, sans succès, mais les recherches ont rapidement avancé quand le police mexicaine s’est rendue chez les parents de la disparue, au centre du Mexique.

© F

La photo de Jimena, la jeune fille de 13 ans qui a quitté sa famille d’accueil lundi

Visiblement peu inquiets de la disparition de Jimema, sa famille a simplement assuré qu’elle se trouvait en sécurité auprès de personnes de confiance. Un témoignage qui a interloqué les autorités françaises, puisque des moyens importants avaient été mis en oeuvre pour retrouver l’adolescente, qui serait en réalité déjà revenue chez elle.

Jimena serait finalement rentrée au Mexique avec la complicité de son frère

Par ailleurs, un témoignage de la famille d’accueil viendrait confirmer cette hypothèse. Le père de famille a reçu un coup de téléphone de la soeur ainée de Jimena, qui lui a assuré que cette dernière était bien rentrée dans son pays, et se trouvait chez son père.

Ce serait le grand frère de l’enfant qui serait venue la chercher en voiture, et l’aurait mise dans l’avion. « Elle nous avait dit que son frère devait venir la chercher dimanche. Mais on ne s’attendait pas à ce qu’il vienne la récupérer comme ça dans notre dos », s’est étonné le père de famille béarnais dans la presse.

Il semblerait d’après la famille d’accueil que la jeune fille avait le mal du pays. « Elle était trop jeune pour partir si loin, et chaque fois qu’elle avait ses parents au téléphone, elle pleurait », a indiqué la famille de la région de Pau.

Ces différents éléments restent à éclaircir pour clore définitivement l’enquête sur cette disparition soudaine et curieuse d’une jeune fille de 13 ans.

Partager >>