Le tigre en liberté court toujours en Seine-et-Marne

Ce matin, les opérations de recherche pour capturer un tigre en liberté, aperçu à plusieurs reprises jeudi matin en Seine-et-Marne, mais toujours introuvable, ont repris. Les battues ont été suspendues hier soir, et l’hélicoptère équipé d’une caméra thermique qui survolait la zone est rentré pour la nuit.

La préfecture avait mis de nombreux moyens à disposition pour retrouver le félin : depuis jeudi matin, plus d’une centaine d’hommes sont mobilisés pour cette traque à une quarantaine de kilomètres à l’est de Paris. Une grande battue a été menée dans l’après-midi de jeudi avec une trentaine de gendarmes dans une vaste zone boisée entre les communes de Montévrain et de Chessy.

© Facebook

Le tigre de Montévrain, pris en photographie par un témoin

C’est précisément à cet endroit que le tigre a été apparemment repéré par l’hélicoptère, et des empreintes de pas y ont été isolées. Les spécialistes animaliers intervenus jeudi ont bien confirmé, à l’appui des photographies et des analyses des empreintes, qu’il s’agit bien d’un tigre.

On ignore d’ou vient ce tigre

La recherche de l’animal sauvage est rendue difficile par son mode de vie. Le tigre fait souvent de longue siestes, et peut s’endormir sur une branche d’arbre tout en restant parfaitement immobile pendant des heures. La préfecture souhaite que le tigre soit capturé vivant, mais s’il se montre dangereux ou agressif, l’ordre a été donné aux gendarmes de l’abattre.

Depuis l’alerte de la circulation de l’animal, les autorités ont invités les résidents de la zone à rester chez eux autant que possible. Il avait également été demandé aux parents, dans la mesure du possible, d’aller chercher leurs enfants à l’école en voiture.

On en sait pas d’ou vient cet animal exotique. Les zoo et cirques aux alentours ont été questionnés, mais aucun d’entre eux n’a perdu un animal qui se serait échappé. Les gendarmes envisagent également un félin qui aurait été détenue illégalement par un particulier, qui l’aurait laissé s’échapper.

L’alerte avait été donnée jeudi vers 8h30 par la femme du gérant d’un supermarché de Montévrain, qui avait pris le tigre en photo. Sur ces clichés, on aperçoit un fauve au pelage roux sur un monticule d’herbe. Des joueurs de tennis ont également déclaré avoir vu l’animal dans la journée et sur la même zone.

Partager >>