On n’est pas couché : de nombreuses réactions après le clash entre Matthieu Kassovitz et Rachida Dati samedi soir

Samedi soir sur France 2, ce ne sont pas les deux chroniqueurs de Laurent Ruquier, Léa Salamé et Aymeric Caron, qui ont bousculé Rachida Dati, qui était invitée, mais un autre convive, l’acteur et réalisateur Matthieu Kassovitz. Rachida Dati avait donc accepté l’invitation du présentateur et homme de radio pour venir débattre sur le plateau de « On n’est pas couché ». D’abord soumise à un jeu de questions/réponses assez mouvementé avec les deux journalistes contradicteurs de l’émission, le ton et la tension sont monté d’un cran lors des échanges de l’ancienne ministre avec le comédien.

Matthieu Kassovitz, dès son arrivée en plateau, s’est dit excédé par le monde politique. Et c’est au moment où Rachida Dati a évoqué « la délinquance qui explose » en France que l’acteur, venu faire la promotion du film Un illustre inconnu, dans lequel il joue, s’est indigné.

Alors que le réalisateur de La Haine répond à Rachida Dati qu’elle se trompe, celle-ci, un peu déstabilisée, lui répond: « Oui, la délinquance explose, c’est une réalité. Notamment sur les violences dites non crapuleuses, sur tout ce qui est cambriolage« . « La délinquance augmente, la déliquance n’explose pas! Arrêtez de faire peur aux gens » lance l’acteur et réalisateur français avant de lâcher, « Madame, si vous étiez un tout petit peu dans la rue… Putain de merde quoi! »

© France 2

La discussion s’est poursuivie de manière animée, mais aussi dans la confusion. Mathieu Kassovitz a alors lancé à la maire du 7ème arrondissement de Paris : « Si vous voyiez la solidarité qu’ont les gens dans la rue, comment les gens fonctionnent, comment le peuple fonctionne. Si vous étiez un tout petit peu proche des gens. Pas à travers vos promenades sous surveillance médiatique… Si vous compreniez un petit peu comment fonctionne un peuple, vous sauriez, un, qu’on a pas besoin de vous et que deux, vous nous trompez, vous nous amenez dans les mauvaises directions. Nous, on est solidaire entre nous!« .

Roselyne Bachelot prend la défense de Rachida Dati

Rachida Dati a finalement eu le dernier mot, en répliquant à sa manière. « Ah bon ? Vous, vous êtes solidaires dans votre métier ? Vous critiquez tout le monde tout le temps. Vous êtes dans la critique permanente sur tout le monde: sur vos confrères, sur le cinéma, sur les acteurs, sur les producteurs, sur le cinéma français. Aimez-vous déjà les uns les autres chez vous et puis après on peut parler du reste. Donc, arrêtez de dire que je me promène…« .

Laurent Ruquier a su apaiser le débat, avant de passer à un autre sujet. Mais depuis la fin de l’émission, les réactions fusent, et elles sont nombreuses. Ce matin, c’est Roselyne Bachelot qui a pris la défense de son ancienne collègue au gouvernement de François Fillon.

Dans l’émission Le Grand 8 sur D8, l’ancienne ministre a félicité Rachida Dati. « Elle l’a bien taclé ! Bravo Rachida ! Il y en a marre des donneurs de leçon sur les plateaux de télévision qui agressent de façon continue les politiques. Pourquoi traiter Rachida Dati de cette façon ? Pourquoi qualifier les déplacements qu’elle fait dans l’arrondissement de « promenade » ? Mais qu’est-ce que c’est que l’arrogance de ce Mathieu Kassovitz ? C’est absolument insupportable !« . Il est cependant très probable que cet épisode ne calme les mouvements d’humeur de l’acteur indigné.

Partager >>