Trois stars du porno expliquent la neutralité du net en vidéo

Depuis ce week-end, la neutralité du net a trois ambassadrices de charme. Alex Chance, Mercedes Carrera et Nadia Styles, trois stars de l’industrie pornographique des Etats-Unis, ont publié une vidéo avec le site Funny or Die pour défendre l’accès égalitaire de tous les internautes aux contenus en ligne, ou elles apparaissent nues.

Les fournisseurs d’accès sont de plus en plus tentés de prioriser le trafic internet en fonction des revenus qu’il génère, aux Etats-Unis comme dans les autres pays.

Comme l’explique l’une des actrices en début de vidéo, « la neutralité du net signifie que tous les sites sont traités à égalité. Sans elle, les opérateurs pourraient créer des voies express pour les partenaires prêts à payer plus, ce qui reviendrait à avoir des sites plus lents, des réseaux sociaux plus lents et, oui, du porno plus lent ».

La neutralité du net doit être préservée pour garantir un libre accès à la toile pour tous

Utilisant l’humour et l’ironie, les stars du X rappellent que « jamais personne ne crie « plus lentement, plus lentement ! », ajoutant que « le président Obama s’est positionné de façon dure et ferme sur la question » face au « sénateur Ted Cruz qui ne veut pas que je sois nue pour vous ».

L’élu du parti républicain, originaire du Texas, a en effet reçu de nombreuses contributions financières pour soutenir le projet d’un internet à plusieurs vitesses et affirme que la neutralité du net ralentirait les fournisseurs dans leur course permanente à l’innovation et l’accroissement de leurs réseaux.

Une position très controversée aux Etats-Uni, et notamment par les géants du Web comme Google, Facebook ou Microsoft, qui soutiennent le président américain dans sa volonté de fixer des règles égalitaires. Les porno-stars préviennent : « la neutralité du Net, c’est-à-dire Internet tel que nous le connaissons, est un peu comme une cyber-orgie géante où chacun peut coucher avec qui il veut. Mais sans la neutralité du Net, cette orgie ne serait réservée aux riches ». Une métaphore qui rendra sans doute le sujet plus compréhensible.

Partager >>