Affaire Dassault : les révélations de Gérard Limat, le comptable suisse

Serge Dassault, âgé de 89 ans, est actuellement accusé d’ « achat de votes », « complicité de financement illicite de campagne électorale » et « financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé ». 

Le comptable suisse de Serge Dassault a expliqué au service anti-corruption avoir fait sortir 53 millions d’euros de Suisse et du Lichtenstein pour Serge Dassault, ancien maire de Corbeil.

France Inter et Libération, qui ont pu accéder au contenu du procès-verbal de Gérard Limat, dévoilent comment celui-ci a pu permettre de faire sortir autant d’argent liquide entre 1995 et 2012 afin que Serge Dassault achète des voix.

Après avoir été entendu par l’ OCLCIFF de Nanterre, l’ancien comptable a aussi été mis en examen pour « complicité de financement illégal de campagnes électorales et d’achat de votes » et « blanchiment » concernant l’enquête en cours sur la corruption électorale à Corbeil-Essonnes.

(c) AFP

(c) AFP

Celui-ci affirme avoir versé 7.45 millions d’euros en cash à l’ancien maire de Corbeil en 33 fois et fait pour 4.2 millions d’euros de virements à des habitants de la ville, soit disant dans un but caritatif.

Gérard Limat qui avait pour nom de code « romano » se décrit lui-même comme l’homme à tout faire de Serge Dassault. Il devait pallier à ses besoins financiers et a donc crée un partenariat suspect avec Cofinor, une entreprise qui livre des espèces en Europe afin d’obtenir ainsi plus de 700 000 euros qui arrivaient dans un sac plastique dans les Champs Elysées.

Bien entendu l’entreprise Cofinor obtenait une compensation en liquide sur des fonds suisses au travers des fondations Pégase et Balzane dirigé par un avocat de Serge Dassault. Le comptable affirme avoir retiré 47.3 millions d’euros de celles-ci et 6 millions d’une banque au Luxembourg.

Gérard Limat indique : « Je posais le sac dans un coin de son bureau et immédiatement, on parlait d’autre chose. Je n’ai jamais posé de questions, et Serge Dassault ne m’en a jamais rien dit ».

Partager >>