Thomas Vergara devrait dire « toute la vérité sur Nabilla » au juge aujourd’hui

L’affaire Nabilla se poursuit. Deux jours après le témoignage de Thomas Vergara dans l’émission Sept à huit, c’est au tour de son avocat, Maître Thierry Fradet, de s’exprimer dans la presse. Interrrogé par le journal Var Matin, le défenseur a expliqué l’état d’esprit dans lequel se trouve son client à quelques heures de son passage devant le juge d’instruction.

L’avocat du jeune homme a expliqué à la presse qu’il se trouve « loin de l’espèce de caricature superficielle que certains ont bien voulu dépeindre ». Maitre Fradet assure que Thomas Vergara « va expliquer en détail le contexte et ce qu’il s’est passé cette nuit-là. Il doit à la justice et à sa compagne la vérité et la loyauté ».

Thomas Vergara

Le conseil de Thomas est également revenu sur l’image de son client véhiculée ces derniers jours dans certains médias. « On avait l’impression que c’était un produit creux, sans dimension humaine, la réalité est tout autre. Vous le verrez… C’est un homme qui s’exprime avec son cœur. Ce n’est pas un plan com' », a expliqué Maître Fradet, avant d’indiquer que ce mardi, Thomas « a rendez-vous aujourd’hui avec la vérité et la justice ».

La demande de libération conditionnelle de Nabilla sera étudiée jeudi

On apprend également de la bouche de l’avocat certaines pratiques utilisés par des organes de presse pour obtenir des informations au sujet de l’affaire. Ainsi, l’avocat explique qu’à l’hôpital ou se trouvait Thomas Vergara, on a découvert de faux médecins et de faux brancardiers. « Un paparazzo s’est déguisé en faux malade avec un plâtre. C’est ahurissant. Thomas était suivi partout », a révélé son avocat.

Thomas Vergara est considéré comme une victime de la télé-réalité par son avocat, même si c’est elle qui a contribué à sa notoriété. « La téléréalité, c’est un monde qui rend fou. Vous n’avez pas une seconde à vous. Tout est scruté. On propulse au rang de stars des personnes qui n’ont pas forcément la culture médiatique. La célébrité est quelque chose de difficile à gérer. Cela a des conséquences sur la personnalité, le quotidien et les traits de caractère », décrypte Maître Fradet.

Toujours placée en détention provisoire pour tentative d’homicide volontaire sur son compagnon Thomas Vergara, la demande de libération conditionnelle de Nabilla Benattia sera étudiée jeudi matin devant la chambre de l’instruction d’appel de Versailles.

Partager >>