Un Français soupçonné d’actes de pédophilie au Maroc

Lundi, un Français de 66 ans a été interpellé par la police marocaine. Il fait l’objet d’une enquête ouverte par les services du procureur du roi auprès du tribunal de première instance de Marrakech.

Placé en garde à vue mardi, il a été présenté hier au procureur, qui a décidé de prolonger sa garde à vue de 24 heures. L’homme, qui vivrait au Maroc depuis 1983, est soupçonné de plusieurs agressions sexuelles sur des mineurs âgés de 9 à 13 ans.

© Pixabay / Public Domain

Une source judiciaire a indiqué à la presse qu’au moins neuf enfants seraient concernés, mais que seulement sept d’entre eux se sont présentés avec leur famille à la justice. Le procureur aurait demandé aux victimes présumées des certificats médicaux.

Le sexagénaire ne serait résident à Marrakech que depuis deux ans, bien qu’installé dans le pays depuis plus de trente ans. Le site d’information marocain Tel Quel a indiqué aujourd’hui que les enfants se seraient rendus dans la villa de l’accusé « pour des relations sexuelles en contrepartie d’argent et de cadeaux ».

Les agressions pédophiles sur les jeunes marocains sont très fréquentes mais passées sous silence

Les affaires de pédophilie mêlant des ressortissants européens et des enfants marocains sont récurrentes. En juillet dernier, un tribunal de Tétouan, dans le Nord du Maroc, avait condamné en appel à six mois de prison ferme un Allemand, qui avait été accusé d’avoir attiré par la ruse deux mineures dans sa voiture en mars 2014.

Avant cela, en 2013, la succession des affaires de pédophilie dans le royaume avait choqué l’opinion publique marocaine. En mai 2013, une marche blanche avait été organisée à Casablanca après l’agression d’une fillette à Sidi Kacem. Cette mobilisation visait à briser le silence régnant au Maroc autour de la pédophilie, et des crimes dont dont victimes des milliers de mineurs de nationalité marocaine.

Partager >>