Une femme reconnait avoir tué et emmuré le corps de son mari, disparu depuis le mois d’aout

C’est une disparition qui s’explique enfin. Hier, une femme a reconnu jeudi avoir tué son compagnon puis avoir dissimulé son corps sous du béton, dans les combles de leur maison à Toulouse. Au début du mois d’août, c’est elle qui avait signalé la disparition de son mari, un père de famille âgé de 37 ans.

Interrogée à plusieurs reprises par la police depuis plusieurs semaines, la jeune femme a tout avoué aux enquêteurs toulousains, qui se sont rendus à son domicile jeudi pour « éclaircir un certain nombre de points », a expliqué aujourd’hui une source proche de l’enquête.

© SICOP-DGPN

« Cette femme a assez rapidement reconnu être responsable de la mort de son compagnon, et avoir dissimulé son corps dans le grenier », a précisé la source. La police a trouvé le corps dans les combles, sous une couche de ciment. Une autopsie a été diligentée aujourd’hui. D’après les premières constatations, la suspecte aurait fait usage d’une arme à feu pour tuer son compagnon.

La compagne avoue avoir tué le disparu et caché son corps

Selon la télévision locale, la suspecte aurait déclaré que la victime la battait régulièrement. La disparition du père de famille avait cependant suscité une vive émotion dans son quartier de l’ouest toulousain et sa famille avait mis en place des moyens importants pour recueillir des témoignages afin de le retrouver.

L’enquête, ouverte pour « recherche des causes d’une disparition inquiétante » porte désormais sur un « homicide volontaire ». Après ses aveux à son domicile, la toulousaine a été officiellement placée en garde à vue. Son audition devrait éclaircir les circonstances du drame, et de déterminer si le crime a été prémédité. Elle pourrait être présentée au juge d’instruction en charge du dossier dans le week-end en vue d’une éventuelle mise en examen.

Partager >>