Ce soir sur TF1 : la série Interventions avec les fils d’Alain Delon et de Coluche

Si le petit écran est le fils du grand, rien de plus logique que d’y retrouver les enfants des acteurs qui ont fait vivre le cinéma d’hier. Ainsi, dans la série médicale Interventions diffusée ce soir sur TF1, on verra réunis Anthony Delon, fils d’Alain et Marius Colucci, fils de Coluche.

Tournée à Cognac, la série suit le docteur Romain Lucas, un chirurgien obstétricien de Cognac (Delon), dont les origines douloureuses lui confèrent un caractère farouchement indépendant. Marius Colucci, habitué à la télévision depuis la série Les petits meurtres d’Agatha Christie, joue ici un médecin appelé Prespo, et les deux acteurs sont entourés de Fanny Cottençon, de l’acteur américain Michael Massee et de… Charlotte Gaccio, fille du scénariste et producteur Bruno Gaccio.

Anthony Delon, qui vient de fêter ses 50 ans, n’est plus apparu à l’écran depuis Polisse de Maïwenn, en 2011. Il s’est récemment exprimé à propos des prises de position de son père Alain Delon, pour désapprouver publiquement ses propos en faveur de l’extrême droite française.

TF1 n’en est pas à sa première série médicale. Echaudée par l’échec de L’Hôpital il y a sept ans, la chaine mise désormais beaucoup sur Interventions, dont trois épisodes de 45 minutes sont proposés ce soir à partir de 20h55.

L’univers médical a toujours été populaire auprès des téléspectateurs : qu’il s’agisse de La clinique de la forêt noire ou du Docteur Marcus Welby, les archives regorgent d’exemples de cette popularité. Depuis le lancement d’Urgences en 1994 sous la houlette de Steven Spielberg, une nouvelle génération de séries médicales a déferlé, mêlant avec plus ou moins de bonheurs les aspects scientifiques et sociaux, la violence et le soap opera.

Parmi les plus plébiscitées, on retrouve Chicago Hope – La vie à tout prix, Grey’s Anatomy, Private Practice, et les diagnostics du caustique Docteur House. La France saura-t-elle se hisser au niveau des séries américaines parfaiement rodées que le public apprécie depuis des années ?

Partager >>