Photos volées à l’Elysée, le coupable bientôt démasqué

Vendredi dernier, Voici faisait sa Une avec des photos de François Hollande et Julie Gayet dans les jardins de l’Élysée. Depuis cette publication, l’entourage du président de la République s’est mise à la recherche de la taupe à l’origine de ces clichés. Selon Le Canard Enchaîné, qui sort aujourd’hui, le coupable serait sur le point d’être démasqué.

Tout d’abord, il y a eu les affirmations de Marion Alombert, la rédactrice en chef du magazine people, qui a assuré que les clichés avaient été pris de l’extérieur du palais présidentiel. Techniquement, cela a été démontré que ce n’était pas possible, et que la directrice de l’hebdomadaire avait donc menti, sans doute pour protéger ses sources.

On sait aujourd’hui que les photos ont été prises à l’aide d’un smartphone, et non d’un appareil professionnel avec télé-objectif, rassurant par conséquent les voix qui s’était inquiétées de la sécurité du Chef de l’Etat.

© Reuters

Selon l’hebdomadaire satirique, les proches de François Hollande sont persuadés que l’auteur des photographies est « une taupe sarkozyste », embauchée sous le précédent mandat. « Il ne s’agit pas d’un problème de sécurité, mais de loyauté », précise le journal.

Cinq suspects auraient donc été identifiés selon les investigations des gendarmes. L’image de François Hollande et Julie Gayet a été retournée pour brouiller les pistes, mais l’actrice a pu donner la date exacte à laquelle a été prise la photo grâce aux vêtements qu’elle portait ce jour-là.

Une taupe à l’Elysée

L’hebdomadaire précise également que les photos sont passées par l’agence de Sébastien Valente, qui est devenu le photographe de Nicolas Sarkozy depuis quelques mois. Pour l’entourage de François Hollande, il s’agit d’une coïncidence troublante.

Les gendarmes qui enquêtent sur cette affaire ont indiqué que si aucun coupable n’était trouvé, les cinq agents suspect seraient affectés ailleurs. Sébastien Valiela, le photo-reporter qui avait réalisé les clichés publiés par Closer en janvier dernier, et qui avaient révélé la relation entre François Hollande et Julie Gayet, a conforté l’hypothèse développée par le Canard Enchainé : « Je connais très bien l’Élysée et c’est absolument impossible de shooter de l’extérieur. C’est fait du 1er étage avec un smartphone ».

Partager >>