Manuel Valls annonce le renouvellement de l’aide aux communes pour les rythmes scolaires

A la différence de son prédécesseur, Jean Marc Ayrault, Manuel Valls n’a pas été hué par la foule lors de son discours à Porte de Versailles.

A l’inverse, le Premier ministre a même obtenu quelques applaudissements lors de sa clôture du Congrès des maires de France.

Tentant d’apaiser les élus locaux, il a bien appuyé sur l’effort difficile que le gouvernement avait demandé en aménageant ces nouveaux rythmes scolaires, et a annoncé qu’il y aura une négociation en 2015 sur les dossiers de financement locaux.

«J’ai entendu votre besoin d’être accompagnés par l’Etat dans la durée pour consolider cette grande réforme»

Le Premier ministre a confirmé que l’aide financière de l’Etat de 400 millions d’euros pour la mise en place des rythmes scolaires serait maintenue pour la rentrée 2015, mais aussi pour les années suivantes.

Cependant, pour atteindre l’objectif de 50 milliards d’euros d’économie sur trois ans, Manuel Valls a indiqué qu’il y aurait une baisse significative des donations aux collectivités territoriales entre 2015 et 2017.

DR

DR

Pourtant cette baisse de 11 milliards d’euros venait d’être jugée comme infaisable par Fran9ois Baroin, nouveau président de l’Association des maires de France :

«C’est une marche trop haute, inatteignable. Cela nous conduira à remettre en cause des services essentiels pour la population et va produire un effet de souffle dont n’avons pas fini de mesurer toutes les conséquences»

Pour contrebalancer avec cette annonce, le Premier ministre a dévoilé qu’il augmenterait la dotation d’équipement aux territoires ruraux de 200 millions d’euros et qu’un système d’aide publique permettrait aux maires de mettre en place des services de proximité importants.

Devant la baisse des constructions nouvelles, Manuel Valls a aussi annoncé que les maires qui construiront auront un soutien financier de 100 millions d’euros, soit 2000 euros par logement construit.

Partager >>