Valérie Trierweiler : son livre déjà vendu à plus de 145 000 exemplaires

Les premiers chiffres des ventes du livre de Valérie Trierweiler, « Merci pour ce moment », sont tombés. Le cabinet GFK indique que 145 000 exemplaires ont été vendus en quatre jours, dont 14 000 au format numérique.

Chez GFK, on se satisfait des excellentes performances de l’ouvrage de l’ancienne Première Dame, consacré à sa relation avec François Hollande. « C’est un démarrage exceptionnel, bien au-dessus de tous les essais politiques, il faut comparer ces ventes à un best seller de fiction, comme les lancements de Guillaume Musso ou de Marc Levy, par exemple, voire du côté d’une grosse parution en bandes dessinées », a expliqué Sébastien Rouault, chef de groupe Panel Livre chez GfK, au site Metronews.

© Patrick Kovarik / AFP

Le livre de Valérie Trierweiler, « Merci pour ce moment », en librairie

A comparer, la meilleure vente annuelle en 2013 pour ce genre d’ouvrage était le livre de Cécilia Attias-Sarkozy, « Une envie de vérité », qui avait atteint le score plus modeste de 55 000 exemplaires en deux mois. Le cabinet GfK établit ses chiffres sur le nombre d’ouvrages que les libraires facturent vraiment. Les données ont été récoltées auprès de 3500 points de vente en France, et tous les circuits de distribution sont représentés.

Le livre de Valérie Trierweiler pourrait atteindre, à terme, 400 000 exemplaires vendus

L’ouvrage, qui n’en est qu’à sa première semaine d’exploitation commerciale, est déjà présenté comme un phénomène d’édition, et pas seulement par les commentaires sur son contenu ou pour son impact sur la politique. En librairie le jeudi 4 septembre, « Merci pour ce moment » était, dès le vendredi 5, en rupture de stock dans la très grande majorité des points de vente, et même les distributeurs en ligne, notamment Fnac.com et Amazon, ont connu un pic de vente hors du commun.

De son côté, le Président du Syndicat des Libraires temporise : « C’est un coup d’édition énorme, mais cela ne veut pas dire que la frénésie va durer. Ce genre de bouquin a besoin d’être vendu rapidement. Je fais le pari que le roman d’Emmanuel Carrère se vendra toujours à un bon rythme dans trois mois, alors que celui de Valérie Trierweiler aura terminé sa vie bien avant ». Ce dernier estime cependant que « Merci pour ce moment » pourrait atteindre à terme 400 000 exemplaires vendus.

Partager >>