Un faux contrôleur de la SNCF interpellé en flagrant délit de récidive

Vendredi, un jeune homme de 26 ans a été interpellé la semaine dernière. Grand fan de la SNCF, il s’est fait passé pour un contrôleur à bord d’un train allant de Narbonne à Bordeaux, vêtu de l’officiel costume gris et violet des agents ferroviaires. Au début de l’année, il avait déjà été condamné pour les mêmes faits à 4 mois de prison ferme ferme devant le tribunal correctionnel de Montpellier.

Cette fois-ci, le faux contrôleur récidiviste a été jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour « vol » d’uniforme complet et « escroquerie » envers la SNCF, qui s’est constituée partie civile dans le dossier. Le tribunal a également demandé une expertise psychiatrique et renvoyé le dossier du prévenu au 6 février 2015.

© Pixabay / Public Domain

Photo d’illustration

En attendant, le contrôleur faussaire a été placé sous contrôle judiciaire. Son avocate a tenté d’expliquer au tribunal ce qui a motivé le jeune homme, qui aurait déjà voyagé plus de mille fois avec un costume d’agent SNCF sans se faire démasquer.

Se faire passer pour un contrôleur SNCF, pour « vivre son rêve »

« S’il s’est fait passer pour un contrôleur, ce n’était pas pour voyager gratuitement : c’est simplement parce qu’il rêvait de l’être », a explique la défenseur du jeune imposteur. En 2009, ce dernier avait postulé pour être agent de maintenance à la SNCF, mais avait vu sa candidature refuser. Il n’a cependant pas renouvelé sa candidature.

Déçu, le jeune homme a fini par enfiler le costume pour vivre « son rêve ». Il a également appris les codes, le vocabulaire des agents et l’organigramme de la SNCF. Et comme tout bon contrôleur, il déambulait dans les allées pour informer les voyageurs et les contrôler. Et pour pousser l’illusion jusqu’au bout, le jeune escroc détenait une poinçonneuse volée, qu’il n’arrivait pas toujours à faire fonctionner.

Partager >>