Un pédophile présumé écroué à Nice, grâce à l’intervention du père d’une victime

Vendredi dernier, comme le révèle ce matin RTL, un électricien de 39 ans a été interpellé par la police à Nice, après l’agression d’une fillette de 11 ans. L’enfant rentrait de l’école quand elle a été approchée par le pédophile présumé, qui lui a fait subir des attouchements sexuels. Alerté par les cris de sa fille, son père est intervenu, et a neutralisé l’agresseur en lui donnant un coup de poing au visage.

La police, aussitôt appelée, a interpelé le suspect, et l’a conduit au commissariat de Nice, où il a été entendu tout le week-end. Les enquêteurs, en recoupant des plaintes contre X, estiment que l’homme se serait livré à des exhibitions sexuelles dans la rue à proximité de collèges, devant six fillettes entre 2012 et 2013, selon le procureur de Grasse, qui a précisé « qu’il semblerait qu’il y ait d’autres faits similaires sur Nice ».

© BORIS HORVAT / AFP

La police a interpellé le pédophile présumé et l’a placé en garde à vue.

Deux autres fillettes, qui ont aperçu le suspect lorsque les enquêteurs sont revenus avec lui vers son fourgon de travail pour le perquisitionner, l’ont reconnu et se sont confiées à la police. Dans le véhicule, les enquêteurs auraient trouvé de nombreux mouchoirs et préservatifs usagés, qui laissent penser à l’hypothèse de viols, en plus des agressions sexuelles.

Le pédophile présumé aurait avoué d’autres agressions

L’électricien, marié et père de deux enfants, aurait cependant avoué en garde à vue s’être livré à des attouchements et exhibitions sexuelles sur une trentaine de fillettes à Antibes, Cagnes-sur-Mer, Nice et Saint-Laurent-du-Var, mais l’information, dévoilée par le journal Nice-Matin, n’a pas pu être vérifiée.

Dimanche, à l’issue de sa garde à vue, il a été mis en examen et écroué dimanche pour « agression sexuelle » et « exhibitions sexuelles » commises sur au moins sept fillettes d’une douzaine d’années, comme l’a indiqué hier le procureur de Grasse.

Partager >>