Orion prépare sa route vers Mars, pour installer une colonie humaine

Demain 4 décembre 2014, la capsule Orion sera testée en prévision d’un voyage vers la planète Mars. Pour y prendre des photos et y faire des prélèvements ? Pas seulement. L’engin effectue en réalité un test, destiné à vérifier s’il serait possible d’envoyer un groupe de quatre astronautes sur la planète rouge.

Le premier vol habité ne pourra se faire qu’en 2021, et sera marqué par une étape sur la Lune, mais cette mission de reconnaissance constitue toutefois une étape importante dans l’Histoire de la conquête spatiale.

La France prépare également un vol pour la même période : il s’agira d’Ariane 6, dont le lancement aura lieu en 2020.

La mise à feu d’Orion aura lieu à Cap Canaveral en Floride, à bord d’une fusée Delta IV conçue par la société ULA (United Launch Alliance). La capsule elle-même a été construite par le groupe aérospatial Lockheed Martin. La NASA est optimiste sur les conditions météorologiques du lancement.

William Hill, administrateur adjoint de l’agence spatiale américaine, a expliqué qu’il “s’agit du premier pas dans notre voyage vers Mars. [Ce test est] sans nul doute la chose la plus importante que la NASA fait cette année.”

Il s’agit du premier vaisseau spatial développé aux USA depuis trente ans. La capsule de 8.6 tonnes atteindra l’orbite terrestre au bout de 17 minutes d’ascension, puis fera deux tours de notre planète, ce qui lui prendra 4 heures et 24 minutes, fera un retour dans l’atmosphère à 32000 km/h freiné par des parachutes, avant de finalement amerrir dans l’Océan Pacifique, près de la Basse-Californie.

Si ces essais sont concluants, Orion sera déclarée apte à emmener des passagers en direction de Mars dans sept ans. Installera-t-on une colonie là-bas, à l’image de celle qui est dépeinte dans le film Total Recall ? Où rencontrera-t-on de petits hommes belliqueux qui nous agresseront en criant “Ak-Ak” comme dans Mars Attacks ?…

Partager >>