Danse avec les Stars 5 : Nathalie Péchalat choquée par les confessions de Tonya Kinzinger

Danse avec les Stars 5 est terminé, et les langues se délient, alors que c’est Rayane Bensetti qui a remporté le trophée cette année. Nathalie Péchalat, dans un entretien accordé ce mercredi au site Télé Star, indique avoir été surprise d’entendre les confessions intimes de l’une de ses rivales, Tonya Kinzinger, lors de l’enregistrement du concours de danse.

Celle qui était l’une des favorites de la compétition s’est félicité d’avoir réussi à protéger sa vie privée. « Ça s’est bien passé, j’ai réussi à ne pas donner ce que je ne voulais pas donner, et à compartimenter les choses. C’est vrai que dans cette émission, la personnalité des gens compte aussi : le public vote pour la danse mais aussi pour la célébrité, comment ça se passe avec son partenaire, etc. Les gens aiment ça. Mais je n’ai pas eu besoin de vendre des choses que je n’avais pas envie de vendre. »

tonya-kinzinger

Très pudique, la jeune femme de 30 ans a admis avoir notamment été choquée par les déclarations Tonya Kinzinger, qui s’était confiée lors des répétitions à son partenaire de danse, Maxime Dereymez. La comédienne de 46 ans avait raconté le drame de sa vie.

« Ça s’est passé il y a dix ans exactement, j’étais la plus heureuse des femmes à cette époque. Mon petit garçon Sacha avait 19 mois, J’étais à Saint-Tropez. J’étais enceinte de 4 mois et demi. Et en fait, il y a eu des complications et j’ai dû accoucher. J’ai eu l’opportunité de le voir et de lui dire au revoir, c’était très important. Je sais que c’est quelque chose que des milliers de femmes vivent. Quelque part je me suis dit si j’en parle, peut-être que je pourrai aider quelques femmes à ne pas avoir ce sentiment de honte. Parce que je n’en ai jamais parlé. Même à mon mari, je n’en parle pas », avait expliqué la vedette de « Sous le Soleil » au début du mois d’octobre.

Nathalie Péchalat tient à sa vie privée

Et c’est précisément à ce sujet que Nathalie Péchalat a donné son point de vue. « Il y a des trucs qui me choquent : comment peut-on parler de sa fausse couche à la télé un samedi soir ? Je ne comprends pas. Effectivement, cela peut être thérapeutique pour ces personnes de parler de leurs problèmes personnels, et si ça peut leur faire du bien, tant mieux. Moi j’ai pas du tout envie de ça. Je n’ai pas eu besoin d’aller au-delà de la danse, du patinage, donc je suis contente. On ne m’a pas obligée, on ne peut pas de toute façon. Cela a été une belle émission qui a respecté les choix de chacun… », a conclu la jeune femme avec philosophie.

Partager >>