Jean-Luc Mélenchon demande à Angela Merkel de la « fermer », en allemand

Alors que la chancelière allemande a déclaré lors d’une interview au quotidien Die Welt qu’elle jugeait les réformes françaises et italiennes insuffisantes, Jean-Luc Mélenchon a décidé de lui répondre via twitter.

En effet, après avoir lu les propos d’Angela Merkel le leader du Parti de Gauche a perdu son calme et tweet «Maul zu, Frau #Merkel ! Frankreich ist frei. Occupez-vous de vos pauvres et de vos équipements en ruines !», c’est-à-dire « Fermez-là Madame #Merkel ! La France est libre ! ».

Ce n’est pas la première fois que l’homme politique, connu pour ses coups de sang, montre son irritation envers Angela Merkel et l’utilisation du système allemand comme un modèle.

Ces propos lui avait d’ailleurs valu une remarque de l’ex eurodéputé, Daniel Cohn-Bendit, dans le journal Le Point en juin dernier : «Quand Copé parle des immigrés, c’est du racisme ; quand Le Pen parle des immigrés, c’est du racisme ; quand Mélenchon parle des Allemands, c’est du racisme.»

Jean-Luc Mélenchon n’est pas le seul à avoir répondu à la chancelière allemande qui a déclaré que les réformes actuelles, en plus d’être insuffisantes, mettaient en danger l’équilibre économique de l’Europe et ne respectaient pas les limites de déficit autorisées dans la zone euro, décrédibilisant ainsi les règles communes.

DR

DR

Michel Sapin, le ministre français des Finances, a déclaré, plus calmement, que le pays ne réalisait pas de réformes dans le but de plaire aux autres dirigeants européens, et qu’il s’agissait de propos repris avant le congrès de la CDU.

Les dires de la chancelière allemande sont en adéquation avec l’exécutif européen qui a prévenu le gouvernement français qu’il serait sanctionné si de nouvelles réformes structurelles pour favoriser la croissance et les finances publiques n’étaient pas rapidement mises en place.

La France, de son côté, a déclaré qu’elle ne pourrait ramener son déficit à 3% au vu de la faible croissance actuelle.

 

Partager >>