A Rouen, un SDF cache le corps d’une retraitée et occupe son appartement

Lundi, un homme sans domicile fixe, qui a affirmé avoir découvert une femme de 65 ans décédée près de Rouen, avant de cacher son corps en forêt puis de squatter son appartement, a été placé en garde à vue.

La retraitée de 65 ans, habitant Grand-Quevilly, près de Rouen, avait été portée disparue le 11 novembre et était activement recherchée. Dimanche, les services de police ont reçu un appel de son fils, qui leur a appris que l’appartement de sa mère était occupé.

© SICOP-DGPN

Après une première tentative d’interpellation vaine (le squatteur étant absent), les policiers sont revenus dans l’appartement où ils ont trouvé un homme de 55 ans, qui est passé rapidement aux aveux après avoir tenté de laisser croire que le logement lui avait été prêté par une amie.

Le quinquagénaire, placé en garde à vue, a affirmé à la police avoir découvert le corps de la retraitée près de sa voiture, en bord de Seine, au sud-est de Rouen, il y a trois semaines. Il aurait ensuite pris les clés de la voiture et chargé le corps dans le véhicule avant d’aller le cacher dans un bois à proximité.

Un suicide probable, mais qui reste à vérifier

Le sans-abri est ensuite allé s’installer dans l’appartement de la défunte et avait utilisé sa voiture jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de carburant. Les policiers, sur les indications fournies par le suspect, ont retrouvé le corps lundi matin.

Une autopsie du corps doit être menée aujourd’hui afin de déterminer les causes du décès. L’homme avance qu’il s’agit d’un suicide, mais cette affirmation doit être vérifiée. Dans l’hypothèse où il ne s’agisse pas d’un homicide, le SDF pourrait être poursuivi pour recel de cadavre.

Partager >>