Disparition inquiétante de deux étudiants français en Espagne

Une enquête a désormais été ouverte pour retrouver deux étudiants français, partis vendredi de Saragosse en Espagne. Sarah et Julien sont introuvables, et des recherches pour disparition inquiétante sont maintenant diligentées par le parquet de Pau pour retrouver ces deux jeunes français.

Ils ont quitté ensemble en voiture la ville de Saragosse, où ils étudient, pour rejoindre leur domicile dans le Béarn. Ils n’étaient toujours pas arrivés à destination mardi et un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques.

Disparition

Le dernier contact remonte à vendredi. Comme l’a indiqué le commissaire de police qui coordonne les recherches, « La jeune fille, Sarah Mazerolles, âgée de 21 ans, a téléphoné vendredi vers 18 heures à sa mère pour lui indiquer qu’elle partait avec Julien Perez-Piguet, un autre étudiant béarnais âgé de 22 ans ».

Les deux étudiants voyageaient ensemble à bord de la Peugeot 206 blanche du jeune homme, originaire de Pau. Les deux jeunes étudient la kinésithérapie à l’Université de Saragosse. La police est parvenue à géo-localiser le portable de la jeune femme vendredi, près de la frontière espagnole, côté espagnol. Les autorités ignorent cependant si le véhicule est passé en France.

Aucun indice sauf un coup de téléphone

Les recherches sur le terrain sont pour l’instant vaines. Les gendarmes ont fouillé les versants escarpés depuis le col du Somport, côté français mais les recherches n’ont rien donné. Celles menées de l’autre côté de la frontière, en Aragon, par la Guardia civil espagnole, sont elles aussi restées sans résultats.

La police a également visionné seconde après seconde les vidéos des caméras du tunnel de Somport, mais rien n’indique pour l’instant que la voiture dans laquelle ils circulaient l’avait bien franchi. « C’est l’absence d’éléments qui est le plus difficile à supporter. Mis à part le coup de téléphone de Sarah à sa mère et la géocalisation de son portable, nous n’avons rien », a indiqué à la presse Bernard Layre, maire de Caubios-Loos, dans les Pyrénées-Atlantiques, d’où est originaire la jeune femme disparue.

Partager >>