USA : Un troisième Bush à la Maison-Blanche ?

Après George et George W., verra-t-on un troisième membre de la famille Bush aux commandes des Etats-Unis d’Amérique ? C’est bien possible, si on en croit la déclaration de Jeb Bush sur Twitter : “Je suis heureux d’annoncer que je vais explorer activement la possibilité de ma candidature au poste de Président des Etats-Unis.”

John Ellis Bush dit “Jeb”, 61 ans, est le petit frère de George W. Bush, et a été gouverneur de la Floride entre 1999 et 2007. Fidèle au parti républicain comme les autres membres de son clan, il compte bien perpétrer l’héritage des deux George qui l’ont précédé.

George Bush senior, locataire de la Maison-Blanche de 1989 à 1993, a fait face à la première Guerre du Golfe. Son fils George W. Bush, élu en 2001 puis réélu en 2005, a également été le leader d’une guerre en Irak, initiée à la suite des attentats du 11 septembre 2001 au World Trade Center.

(c) REUTERS / Kevin Lamarque / Landov

(c) REUTERS / Kevin Lamarque / Landov

Souvent raillé, voire vivement critiqué, notamment par le documentariste Michael Moore dans son film Fahrenheit 9/11 et par le cinéaste Oliver Stone dans W. l’improbable président, George W. Bush soutient activement son frère.

Dès janvier, Jeb commencera le financement de sa campagne, que les politologues prévoient comme modérée. Ainsi, Nicole Bacharan, co-auteure du livre Les secrets de la Maison Blanche, explique : “Il est issu d’une dynastie politique qui est au coeur de la machine républicaine mais aussi des réseaux financiers. Son profil à la fois modéré et conservateur peut séduire: il est très ouvert sur les questions d’immigration et d’éducation, et peut obtenir la confiance – déterminante – de l’électorat hispanique. Sans oublier que sa femme est d’origine mexicaine et qu’il parle aussi bien espagnol qu’anglais.”

A l’issue du deuxième mandat de Barack Obama, la constitution prévoit qu’il ne peut plus se présenter. On attend donc de savoir qui prendra la relève du côté démocrate : il pourrait bien s’agit d’Hillary Clinton, l’épouse de l’ex président Bill Clinton. L’élection de 2016 pourrait alors tourner à l’affaire de famille.

Partager >>