Eric Zemmour choque à nouveau en abordant la déportation des musulmans : « Ils vivent entre eux »

Depuis qu’il a publié son livre relatant ses idées de la France actuelle, Eric Zemmour ne cesse de se mettre au cœur de la polémique.

Cette fois-ci l’ancien chroniqueur évoque la déportation des musulmans, lors d’une interview au Corrire de la Sierra, et choque :

« Ils vivent entre eux, dans les banlieues. Les Français ont été obligés de les quitter. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile »

L’écrivain va même outrepasser les limites en répondant à une question du journaliste demandant ce qu’il envisage comme solution : déporter 5 millions de musulmans ?

« Je sais, c’est irréaliste, mais l’histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 qu’un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d’Algérie pour revenir en France? »

Ces propos datent du 30 octobre dernier mais parviennent jusqu’à la France le 15 décembre 2014 dans un post publié par Jean-Luc Mélenchon, chef du Parti de gauche.

Depuis ce post de blog, les réactions s’enchainent.

DR

DR

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a affirmé dans un communiqué « son soutien aux musulmans de France odieusement attaqués et appelle tous les républicains à réagir et à manifester leur solidarité » rappelant que « la Nation française se définit par le vivre-ensemble, et les musulmans de France, comme les chrétiens, les juifs, les croyants et les incroyants, sont tous ses enfants ».

Il confirmera ce communiqué au travers d’un tweet, hier soir : « Je suis déterminé à lutter contre le racisme & l’antisémitisme pour préserver le pacte républicain, garantie de notre vivre ensemble ».

L’Observatoire national contre l’Islamophobie, le Conseil français du culte musulman, et l’instance représentative de l’islam de France ont montré leur indignation : « Ces propos viennent s’ajouter à une litanie de déclarations abjectes et sans fondement de ce prêcheur de haine patenté à l’encontre de l’islam et des musulmans. Que font les pouvoirs publics devant le déferlement de tant de haine? ».

Sos racisme a décidé de porter plainte contre lui pour incitation à la haine raciale : « Après s’être présenté comme un analyste impertinent de la société française et de ses travers, Eric Zemmour, en réalité mû par une haine tenace envers les populations arabo-musulmanes vivant dans notre pays, évolue vers un rôle de prescripteur de politiques publiques ouvertement racistes ».

Le député Bruno le Roux demande, de son côté, que les journaux et émissions TV cessent de le recevoir pour le lancer déclarer des propose de cette ampleur.

Partager >>