Nabilla, ni droguée, ni alcoolisée au moment des faits

Nabilla est sortie jeudi de sa détention provisoire. La jeune femme était en effet incarcérée depuis le 9 novembre dans le quartier pour femme de la prison de Versailles. Ce matin, RTL a révélé les résultats des analyses toxicologiques de Nabilla : la jeune femme n’avait ni alcool ni drogue dans le sang au cours de la nuit du 6 a 7 novembre.

Cette nuit-là, la jeune femme est soupçonnée d’avoir blessé d’un coup de couteau au thorax son compagnon dans une chambre d’hôtel de Boulogne-Billancourt. La radio révèle en revanche que Thomas Vergara avait ce soir-là pris de la drogue, puisque des traces de cocaïne auraient été retrouvées dans son organisme.

Nabilla 2

L’avocat du jeune homme a réagit dans la presse après la libération de l’ex-star de la télé-réalité. La remise en liberté de Nabilla n’a pas, pour l’avo­cat de Thomas, une impor­tance capi­tale dans le dossier qui l’op­pose à son client.

Maître Fradet a précisé que « Ce n’est pas parce qu’on est partie civile que l’on ne doit pas être objec­tif. La seule obser­va­tion que je tiens à faire, c’est qu’elle n’est pas remise en liberté parce qu’on lui donne raison. Elle est remise en liberté parce que la procé­dure a avancé ».

Thomas Vergara ne souhaite pas rencontrer Nabilla

L’avocat de Thomas Vergara a également donné la teneur de la réaction de son client après la libération de sa compagne. « Physique­ment d’abord, il va de mieux en mieux, même si c’est diffi­cile. Il a des douleurs, la bles­sure était quand même assez grave. Et sur le plan moral égale­ment je trouve qu’il évolue parfai­te­ment bien. Et je pense d’ailleurs que la remise en liberté de Nabilla va l’ai­der encore un peu plus à se réta­blir », a signalé Maître Fradet.

Ce dernier a également insisté sur le fait que son client « n’a pas du tout envie de la rencon­trer ». Une volonté qui tombe bien, puisque ça leur est interdit.

Partager >>