Natalie Portman révèle que Star Wars a failli détruire sa carrière

Natalie Portman, héroïne de la seconde trilogie Star Wars, ne garde visiblement pas un bon souvenir de sa participation au prequel des épisodes IV, V et VI. Dans une interview au New Yorker, l’actrice oscarisée de Black Swan a confié ne s’être toujours pas remise d’avoir participé à la dernière trilogie de George Lucas.

L’actrice de 33 ans regrette d’avoir accepter de participer au projet Star Wars. Très critiquée par ses fans mais aussi par les journalistes, les trois films ont été jugés médiocres mais ont néanmoins trouvé un succès commercial.

Natalie Portman

Une réussite qui ne suffit pas à la jeune actrice, qui a confié : « Tout le monde pensait que j’étais mauvaise actrice. Je jouais dans le plus gros succès au box office de la décennie, et aucune réalisateur ne voulait travailler plus avec moi. »

Elle confie que c’est le réalisateur Mike Nichols qui a cru en elle, et l’a engagée pour « Closer, entre adultes consentants ». Natalie Portman y interprétait une stripteaseuse londonienne amoureuse, aux côtés de Julia Roberts, Jude Law et Clive Owen.

Natalie Portman a su rebondir après Star Wars

Ce rôle a été décisif pour sa carrière, puisque c’est ce même réalisateur qui l’a ensuite recommandée à Anthony Minghella pour Cold Mountain. Elle a ensuite été contactée pour « V pour vendetta », puis en 2011, a remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour Black Swan.

Il est donc faux d’affirmer que Star Wars a ruiné la carrière de Natalie Portman, qui a peut-être seulement craint une traversée du désert à un certain moment. Il reste à espérer que ces révélations de la jeune femme ne donne pas peu aux jeunes comédiens engagés pour la suite de la saga intergalactique.

Une certain « malédiction » semble s’abattre sur les comédiens qui ont joué dans Star Wars depuis quarante. En effet, à l’exception de Harrison Ford, aucun des acteurs de la première trilogie n’a véritablement émergé, et c’est aussi le cas pour une partie de ceux de la seconde trilogie.

Partager >>