Cadillac : un écran à la place du rétroviseur

Le miroir, c’est ringard. C’est du moins ce que semble penser la marque automobile Cadillac : à force de voir les dames se remaquiller devant leurs smartphones, il est devenu plus évident de faire confiance à un écran relié à une caméra qu’à une bonne vieille glace réfléchissante.

La décision prise par Cadillac est donc la mise en place d’un écran vidéo en option, disponible sur les berlines CT6 dès 2016. Les images seront fournies par une caméra installée à l’arrière du véhicule, au niveau du pare-choc arrière.

General Motors, la maison-mère de Cadillac, vante les mérites de ce projet, en repoussant les critiques qui en feraient un gadget inutile. Les arguments reposent sur la visibilité qu’offrira ce nouveau système, débarrassé des obstacles qui encombrent les rétroviseurs traditionnels, et sur la taille du champ de vision, plus large d’environ 300% selon le constructeur.

L’écran ne sera sujet ni à la buée, ni à l’eau grâce un revêtement spécial, et permettra une vision exceptionnelle dans l’obscurité. Quant à l’affichage en 1280×240, il se rapprochera de la qualité HD tout en l’adaptant au format connu des rétroviseurs actuels.

La caméra fait l’objet d’une attention particulière elle aussi : elle subit un traitement hydrophobe pour la protéger des intempéries.

Selon Travis Hester, l’ingénieur responsable du développement du modèle CT6, le conducteur de la berline ainsi équipée se retrouve avec un champ de vision comparable à celui qu’il aurait en se retournant au volant d’un cabriolet décapoté.

Il ajoute : “Outre le champ de vision agrandi, la technologie élimine toute obstruction de siège arrière, de montant ou de passager, offrant au conducteur une vision des voies derrière et des traditionnels angles morts.”

L’objection principale est évidente : que se passe-t-il en cas de panne du système, ou de malfonction de la caméra ? La réponse est aussi simple que la question : il existe un bouton qui permet de basculer de l’écran à un miroir normal.

Cadillac est précurseur sur le sujet, mais d’autres constructeurs semblent prêts à suivre la voie ainsi tracée.

Partager >>